Proposé par

En collaboration avec

Le pouvoir des courtiers - Univers marchand et acteurs du courtage en Europe (XIVe-XVIIIe s.)



couverture livre
Sous la direction de Vincent DEMONT, Matthieu SCHERMAN et Anne WEGENER SLEESWIJK

Collectif (autres ouvrages et documents)



Editeur : Editions Rue d'Ulm
Isbn : 978-2-7288-0588-4
Nombre de pages : 278
Prix : 22 €
Parution : mars 2018
Essai

Présentation éditeur :

D’une étude des normes et règlements de métier à une histoire des institutions renouvelée par les approches économiques, l’historiographie consacrée au courtage médiéval et moderne s’est assez largement développée en contournant l’examen des courtiers eux-mêmes, et de leurs multiples activités. À travers une série d’études de cas centrées sur des métropoles marchandes de rang européen (Anvers, Amsterdam, Cadix, Florence, Hambourg, Londres, Lorient, Nuremberg, Rouen, Paris), ce livre interroge au contraire les identités et la capacité d’action de ces acteurs – leur pouvoir dans la construction des marchés.
Le recours à une documentation variée – écrits de courtiers, comptabilités ou correspondances marchandes, archives de corporations, minutes notariales, sources judiciaires et manuels d’art du commerce – éclaire ainsi le caractère polymorphe d’un métier qui, s’il prend sens dans un espace marchand européen, reste largement soumis à la configuration juridique, politique et sociale du lieu où il s’exerce. Le lecteur peut approcher le déroulement concret des échanges marchands, du coût des transactions à la fabrication de l’information sur les prix, de la spécialisation de certains intermédiaires à la pluriactivité de bon nombre d’autres, des tentatives de contrôle politique du courtage à la permanence de circuits « gris » dans l’intermédiation marchande.

 

 Sommaire

Préface, par Jacques BOTTIN

Introduction, par Vincent DEMONT, Matthieu SCHERMAN et Anne WEGENER SLEESWIJK

PREMIÈRE PARTIE : APPROCHES DU COURTAGE

1. Parasites ou abeilles ? Le rôle des courtiers dans les marchés médiévaux et modernes (Bruges, Anvers, Amsterdam, XIVe-XVIIIe siècle), par Daniel VELINOV
L’approche par la corporation • Trois études de cas • Conclusion

2. Le rôle des courtiers dans les jeux de l’échange. L’exemple de la place de Cadix à la fin du XVIIIe siècle,
par Arnaud BARTOLOMEI
Deux hypothèses sur le rôle des courtiers • Les grands types d’opérations négociées par l’intermédiaire des courtiers gaditans en 1796 • La nature des transactions négociées par l’intermédiaire des courtiers (52) • Conclusion

3. Les activités d’un courtier lorientais au service de la flotte hollandaise au XVIIIe siècle, par Pierrick POURCHASSE
La clientèle d’André Vanderheyde • Au service des capitaines • Au service de ses clients • Conclusion

DEUXIÈME PARTIE : SPÉCIALISATIONS ET PRATIQUES DU COURTAGE

4. Courtiers et assurances maritimes. Les raisons d’une liaison profonde (XIVe-XVIe siècle),
par Giovanni CECCARELLI

5. Les courtiers sur les marchés de Nuremberg à l’époque moderne, par Christof JEGGLE
Introduction : marchés et courtiers • Droits et règlements du courtage à Nuremberg • Le nombre des courtiers de marchandise et de change • Devenir courtier à Nuremberg • La pratique du courtage • Conclusion

6. Des transactions au fort accent. La position des courtiers italiens sur la place de Londres au XVe siècle,
par Matthieu SCHERMAN
Les courtiers italiens de la place de Londres • Le paiement des courtiers • Des courtiers spécialisés, mais aux actions diversifiées • Les Bardi et le courtage : un moyen de pérenniser une position dominante dans les réseaux marchands • Conclusion

TROISIÈME PARTIE : POUVOIRS POLITIQUES ET FORMES DE L’INTERMÉDIATION

7. Juges-consuls, courtiers et banquiers. La construction du marché monétaire à Rouen au XVIIIe siècle,
par Guillaume FOUTRIER
La Bourse et ses règlements : la création d’un enclos privilégié par les juges-consuls • La Bourse de Rouen et l’essor du marché de l’escompte • Les nouveaux usages cambiaires, le bricolage réglementaire et le deus ex machina du privilège • La Bourse et le comptoir • Après la Révolution, quel ordre cambiaire ?

8. Pouvoir, courtiers et agents de change à la Bourse de Paris sous l’Ancien Régime, par T. J. A. LE GOFF
Contrôle et exploitation des agents de change par le roi (1572-1719) • Incertitude et flottement : la Bourse « libérale » des années 1720 et ses limites • La Bourse « sage » (1730-1774) • La réforme de la Bourse (1774-1791) : modernisation, multiplication du personnel, conflits 

9. Milieux du courtage à Amsterdam et à Hambourg (fin XVIIe-début XVIIIe siècle), par Vincent DEMONT et Anne WEGENER SLEESWIJK
Définition et contours d’une profession • Spécialisations et polarisations internes du groupe • Pratiques de l’information : d’une place à l’autre • Conclusion

Notes
Bibliographie
Les auteurs
Index

Public : Tous publics








contact

Touteconomie
Fondation pour l’Université de Lyon
35 rue de Marseille
69007 Lyon

diffuser

Partagez le site TECO sur vos réseaux sociaux

Poster sur Twitter Poster sur Facebook