Proposé par

En collaboration avec

La nouvelle économie des territoires



couverture livreOllivro Jean (autres ouvrages et documents)

Jean Ollivro est professeur à l’université européenne de Bretagne (Rennes-2) et à Sciences-Po Rennes. Auteur de multiples ouvrages et écrits sur les dynamiques régionales, l’aménagement des territoires ou les mobilités.


Editeur : Éditions Apogée
Isbn : 978-2-84398-381-8
Nombre de pages : 192
Prix : 19 €
Parution : février 2011
Essai

Présentation éditeur :

Le temps de l'énergie bon marché est révolu, au point de réduire durablement nos déplacements quotidiens dans les années à venir. Dans le même temps, Internet se déploie à l'échelle planétaire. Nous sommes sur le point de vivre la paradoxe d'une population toujours plus interconnectée mais à la mobilité contrainte.

À l'époque de la mondialisation présentée comme inéluctable, nous dépendons de productions externes. Dans un contexte de crise, nous serons bientôt contraints de rechercher, sous nos pieds et à proximité, les ressources nécessaires.

Cet ouvrage présente les mutations en cours : variable énergétique, explosion des usages numériques, civilisation de l'écran, nouveau rapport au temps et aux distances, espaces métropolitains, maîtrise des mobilités... Il permet de mieux comprendre le mouvement de "mondialité" qui associe mondialisation, instantanéïté et localité.

Au fil de ses analyses et réflexions prospectives, Jean Ollivro nous projette dans les sociétés de demain. Il parie sur l'importance des dynamiques intelligentes de reterritorialisation. Avec une grille de lecture qui part du territoire pour arriver aux échanges, il propose de renouer avec les fondamentaux et fournit une boîte à outils pour une économie conciliant ancrage et esprit d'ouverture.

Bienvenue dans la nouvelle économie des territoires!

Sommaire :

Avant- propos 7
Introduction : un scénario probable de « mondialité »,
la nouvelle économie des territoires 13
1. Vers la nouvelle économie des territoires
A. Quand la planète se connecte :
des usages encore fragiles mais en forte progression 21
1. Une thèse unitaire ou le création des internationautes 27
2. L’essor des flux informationnels et l’affirmation des destins individuels 33
3. Communauté de destin ou de dessein ? 36
B. Internet et inégalités 40
1. Internet et mobilité : l’aptitude inégale au déplacement 40
2. Internet et espaces métropolitains 42
3. Les classes mobiles ou au-delà du « bougisme » 44
II. Une phase « quatre »
ou la quête du sens dans l’histoire de l’humanité
A. Le passé et l’autonomie fragile des acteurs sociaux 5 9
1. Lenteur des sociétés locales 59
2. La dépendance aux ressources de proximité 62
B. De la révolution industrielle aux années 1990 :
abondance et dépendance 68
1. De nouvelles formes d’abondance 69
2. Une évolution qui crée de nouvelles servitudes 74
C. Les années 4x4 : l’utopie fragile des années 1990
ou le règne de la mobilité généralisée 82
1. Une énergie toujours bon marché 82
2. Grandeur et servitude de la mondialisation 87

 D. De 2005 à aujourd’hui : l’entrée dans un nouveau monde 91
1. Une baisse inédite et certainement durable des mobilités mécaniques 92
2. Une dépendance soudaine des sociétés : de l’internaute au « terranaute » 95
III. Le frémissement de la mondialité :
vers la création de nouvelles sociétés
A. À l’échelle internationale : surabondance de l’information
et pénurie des ressources 103
1. Un nouveau rapport au temps 104
2. Tensions sur les ressources névralgiques 107
3. Des tensions géopolitiques accrues 109
B. De nouveaux territoires pour la coordination stratégique 112
1. Libérer l’économie des territoires en optant pour les bons choix stratégiques 112
2. La nouvelle « financiarisation » durable des économies 114
3. les différences entre les États centralistes et l’économie déconcentrée 119
4. Un probable effondrement métropolitain 125
5. L’importance des réseaux d’acteurs 132
6. Région et pays : un plan stratégique pour le développement 135
C. L’échelle locale « obligatoire » :
quatre stratégies pour renouer avec les territoires 137
1. « Au vrai gaillard » ou la redécouverte des stratégies d’itinérance 137
2. « Du côté de chez Swann » : favoriser l’économie de proximité 145
3. Bouger pour s’en sortir : le retour des « mobilités musculaires »
et l’optimisation des déplacements 155
Le défi des mobilités locales, le retour des « mobilités musculaires » 156
Des déplacements massifiés de point à point 161
4. Tous aux abris : pour une limitation des déplacements subits 164
Conclusion 173
Bibliographie 177

Public : Tous publics








contact

Touteconomie
Fondation pour l’Université de Lyon
35 rue de Marseille
69007 Lyon

diffuser

Partagez le site TECO sur vos réseaux sociaux

Poster sur Twitter Poster sur Facebook