Proposé par

En collaboration avec

L'argent sale : à qui profite le crime ?



couverture livre
Préface de Pascal Boniface

Matelly Sylvie (autres ouvrages et documents)

Sylvie Matelly est directrice adjointe de l’IRIS, économiste. Après un Master en économie internationale (options marchés financiers et marchés des matières premières), elle a rédigé une thèse sur les déterminants économiques des dépenses militaires. Elle obtient son doctorat en 2000 à l’Université Pierre Mendès France de Grenoble. Elle a également étudié à Barcelone et Montpellier.

Gomez Carole (autres ouvrages et documents)

Carole Gomez est chercheuse à l’IRIS, spécialisée sur l’impact du sport dans les relations internationales depuis 2013. Titulaire d’un Master 1 en Droit International et Droit Européen (Queen’s University of Belfast), puis d’un double Master 2 en Droit international public – Relations Internationales, à l’Université Panthéon Assas et Sécurité internationale et défense de l’Université Pierre Mendès France à Grenoble, elle a travaillé au sein du Bureau du Cabinet du ministère en charge des Sports entre 2011 et 2013.


Editeur : Éditions Eyrolles
Isbn : 978-2-212-56841-7
Nombre de pages : 192
Prix : 16 €
Parution : février 2018
Essai

Présentation éditeur :

L'argent sale est le propre de l'économie mondiale

De quoi l'argent sale est-il le nom ? Pourquoi est-il devenu un enjeu si important ? Quels sont les moyens mis en oeuvre pour lutter ? Dénoncée depuis des décennies, comment expliquer que cette question ne soit toujours pas réglée ? Didactique et vivant, cet essai s'appuie sur des exemples historiques et actuels pour éclairer ce sujet tabou pourtant omniprésent et de plus en plus pesant dans nos sociétés européennes. Il en décrypte les mécanismes tout en révélant ce qui en fait une dimension incontournable de l'économie mondiale.

Sommaire :

  • Une réalité menaçante
    • De quoi l'argent sale est-il le nom ?
    • Argent sale et mondialisation
    • Estimation du phénomène
    • Quelles conséquences ?
  • Les acteurs d'un système bien établi
    • Le rôle nouveau de la corruption
    • Le rôle des banques dans le système
    • Quelles responsabilités pour les politiques ?
    • Sommes-nous tous coupables ?
  • Le temps de l'action
    • Les acteurs de la lutte
    • La remise en cause des paradis fiscaux
    • Les Etats-Unis, une puissance normative ?
    • Et la France dans tout ça ?

Public : Tous publics








contact

Touteconomie
Fondation pour l’Université de Lyon
35 rue de Marseille
69007 Lyon

diffuser

Partagez le site TECO sur vos réseaux sociaux

Poster sur Twitter Poster sur Facebook