Proposé par

En collaboration avec

Le mythe de la « théorie du ruissellement »



couverture livreParienty Arnaud (autres ouvrages et documents)

Arnaud Parienty, diplômé de Sciences Po Paris, est professeur agrégé de sciences économiques et sociales.


Editeur : Éditions La Découverte
Isbn : 9782348041266
Nombre de pages : 152
Prix : 11 €
Parution : septembre 2018
Essai

Présentation éditeur :

Emmanuel Macron, 15 octobre 2017 : « Pour que notre société aille mieux, il faut des gens qui réussissent ! […] Je ne crois pas au ruissellement, mais je crois à la cordée. […] Si l’on commence à jeter des cailloux sur les premiers de cordée, c’est toute la cordée qui dégringole. » Le 6 janvier 2018, le porte-parole du gouvernement enfonce le clou : « Ce n’est pas un gouvernement qui fait des cadeaux aux riches ! C’est un gouvernement qui permet à l’argent d’être investi dans les entreprises pour nos emplois en France. » Un résumé saisissant de la notion de trickle-down effect (effet de ruissellement) avancée en 1981 par le directeur du budget de Ronald Reagan : « Donner les réductions d’impôts aux tranches supérieures, aux individus les plus riches et aux plus grandes entreprises, et laisser les bons effets “ruisseler” à travers l’économie pour atteindre tout le monde. »
Telle semble bien la logique des mesures adoptées depuis 2017 par le gouvernement Macron/Philippe, même s’il affirme le contraire. Et même si aucun économiste n’a jamais produit une « théorie du ruissellement ». Alors comment expliquer que cette idée si décriée soit encore mise en oeuvre ? En analysant son fonctionnement comme celui d’un mythe, c’est-à-dire une construction imaginaire largement partagée. C’est ce que propose Arnaud Parienty dans cet essai enlevé et pédagogique. Il y décortique avec méthode les clichés répétés sur les plateaux de télévision : « trop d’impôts tue l’impôt », ils favorisent l’évasion fiscale, etc. Et il remet en perspective la façon dont les politiques néolibérales ont conduit, partout dans le monde, à une explosion des inégalités, sans pour autant favoriser la croissance et l’emploi, contrairement à ce que prônent les adeptes du ruissellement.

Table des matières

 Avant-propos
1. Le retour d’une idée discréditée

La réforme Trump
Voodoo economics
Un débat piégé
2. Les origines : la stratégie de l’homme de paille ?
Une « théorie », trois versions
Aux origines du concept
3. L’argument de l’épargne et des profits
Le cas paradoxal de la croissance chinoise
Les critiques du raisonnement de Kaldor : consommation vsépargne
Profits d’aujourd’hui et investissements de demain ?
Du fordisme à la stagnation séculaire ?
4. La folie Laffer
Quand « trop d’impôt tue l’impôt »
L’effet Laffer existe-t-il ?
Incitations différenciées : l’« économie réelle » contre la « rente immobilière » ?
Croissance pour qui ?
5. Les effets négatifs de la redistribution à l’envers
Quand les inégalités fragilisent la croissance
Inégalités et croissance : les enseignements des travaux empiriques
6. La mondialisation et les baisses d’impôts
L’impôt est lourd en France
Le mythe de la « théorie du ruissellement »
Should I stay or should I go ?
La question de l’imposition des revenus du capital
Qui paye vraiment l’impôt ?
La course sans fin au moins d’impôt
7. Parce qu’ils le valent bien
L’étrange justification de la surrémunération des « premiers de cordée »
Un argument rhétorique
Conclusion. Le ruissellement comme mythe
Pourquoi les élites politiques fonctionnent surtout à la croyance et au « bon sens »
La morale de l’épargne.

Lire un extrait

Public : Tous publics








contact

Touteconomie
Fondation pour l’Université de Lyon
35 rue de Marseille
69007 Lyon

diffuser

Partagez le site TECO sur vos réseaux sociaux

Poster sur Twitter Poster sur Facebook