Proposé par

En collaboration avec

BENJAMIN CONSTANT, ÉCONOMISTE - Pour un libéralisme économique qui concilie efficacité et justice



couverture livre
Collection : L'esprit économique - Krisis

Minart Gérard (autres ouvrages et documents)

Après l’École Supérieure de Journalisme de Lille, Gérard Minart entre au journal La Voix du
Nord où il sera successivement journaliste économique, journaliste parlementaire, rédacteur
en chef, éditorialiste et vice-président du Directoire. Après quarante années passées dans le
quotidien lillois, il se consacre aujourd’hui à l’écriture de biographies de personnages qui ont
incarné la défense et la promotion des libertés. Il a publié à ce jour une dizaine d’ouvrages sur
les auteurs libéraux.


Editeur : Editions l'Harmattan
Isbn : 9782343163864
Nombre de pages : 278
Prix : 29 €
Parution : janvier 2019
Essai

Présentation éditeur :

Connu d’un large public surtout pour son roman Adolphe, « un petit livre
de durée qui traverse les âges sans ride ni poussière » selon Albert Thibaudet,
Benjamin Constant est aussi, juste après Turgot et Condorcet et avant
Tocqueville, l’un des grands penseurs politiques de l’école libérale française.
Cela dit, il existe aussi un autre Benjamin Constant, moins connu que
le romancier ou le constitutionnaliste, mais tout aussi important, c’est le
Benjamin Constant économiste. Il est le sujet de ce livre. Benjamin Constant
a connu des économistes, lu des économistes, médité, approuvé ou critiqué
des économistes. Très jeune, en Ecosse, il rencontre Adam Smith. À Paris, en
1800, il siège au Tribunat de Bonaparte à côté du futur économiste Jean-
Baptiste Say. En Suisse, à Coppet, dans la constellation des intellectuels qui
gravitent autour de Germaine de Staël, il a de longs entretiens avec Necker. À
Coppet encore, il rencontre souvent Sismondi.
Rien de surprenant si dans ses discours de parlementaire ou dans son
oeuvre d’écrivain politique, il a largement participé, et avec éclat, à l’élaboration
des traits fondamentaux du libéralisme économique. Un libéralisme qui,
selon lui, doit viser à concilier l’efficacité dans la production des richesses avec
l’égalité et la justice dans leur répartition. Une telle ambition n’est-elle pas
encore et toujours d’actualité ?

Lire un extrait

Public : Tous publics








contact

Touteconomie
Fondation pour l’Université de Lyon
35 rue de Marseille
69007 Lyon

diffuser

Partagez le site TECO sur vos réseaux sociaux

Poster sur Twitter Poster sur Facebook