Proposé par

En collaboration avec

Capital et idéologie



couverture livrePiketty Thomas (autres ouvrages et documents)

Directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales et professeur à l’École d’économie de Paris
Page Personnelle


Editeur : Editions du Seuil
Isbn : 9782021338041
Nombre de pages : 1232
Prix : 25 €
Parution : septembre 2019
Essai

Présentation éditeur :

Toutes les sociétés humaines ont besoin de justifier leurs inégalités : il faut leur trouver des raisons, faute de quoi c’est l’ensemble de l’édifice politique et social qui menace de s’effondrer. Les idéologies du passé, si on les étudie de près, ne sont à cet égard pas toujours plus folles que celles du présent. C’est en montrant la multiplicité des trajectoires et des bifurcations possibles que l’on peut interroger les fondements de nos propres institutions et envisager les conditions de leur transformation.
À partir de données comparatives d’une ampleur et d’une profondeur inédites, ce livre retrace dans une perspective tout à la fois économique, sociale, intellectuelle et politique l’histoire et le devenir des régimes inégalitaires, depuis les sociétés trifonctionnelles et esclavagistes anciennes jusqu’aux sociétés postcoloniales et hypercapitalistes modernes, en passant par les sociétés propriétaristes, coloniales, communistes et sociales-démocrates. À l’encontre du récit hyperinégalitaire qui s’est imposé depuis les années 1980-1990, il montre que c’est le combat pour l’égalité et l’éducation, et non pas la sacralisation de la propriété, qui a permis le développement économique et le progrès humain.
En s’appuyant sur les leçons de l’histoire globale, il est possible de rompre avec le fatalisme qui nourrit les dérives identitaires actuelles et d’imaginer un socialisme participatif pour le XXIe siècle : un nouvel horizon égalitaire à visée universelle, une nouvelle idéologie de l’égalité, de la propriété sociale, de l’éducation et du partage des savoirs et des pouvoirs.

 Sommaire :

 I
Les régimes inégalitaires dans l’histoire
Chapitre 1. Les sociétés ternaires : l’inégalité trifonctionnelle
Chapitre 2. Les sociétés d’ordres européennes : pouvoir et propriété
Chapitre 3. L’invention des sociétés de propriétaires
Chapitre 4. Les sociétés de propriétaires : le cas de la France
Chapitre 5. Les sociétés de propriétaires : trajectoires européennes
II
Les sociétés esclavagistes et coloniales
Chapitre 6. Les sociétés esclavagistes : l’inégalité extrême
Chapitre 7. Les sociétés coloniales : diversité et domination
Chapitre 8. Sociétés ternaires et colonialisme : le cas de l’Inde
Chapitre 9. Sociétés ternaires et colonialisme : trajectoires eurasiatiques
III
La grande transformation du xxe siècle
Chapitre 10. La chute des sociétés de propriétaires
Chapitre 11. Les sociétés sociales-démocrates : l’égalité inachevée
Chapitre 12. Les sociétés communistes et post-communistes
Chapitre 13. L’hyper-capitalisme : entre modernité et archaïsme
IV
Les dimensions du conflit politique
Chapitre 14. La frontière et la propriété : la construction de l’égalité
Chapitre 15. Gauche brahmane : les nouveaux clivages euro-américains
Chapitre 16. Social-nativisme : le piège identitaire post-colonial
Chapitre 17. Éléments pour un socialisme participatif au xxie siècle

Extraits

Public : Tous publics








contact

Touteconomie
Fondation pour l’Université de Lyon
35 rue de Marseille
69007 Lyon

diffuser

Partagez le site TECO sur vos réseaux sociaux

Poster sur Twitter Poster sur Facebook