Proposé par

En collaboration avec

Le Capital en action - Comment les fonds d'investissement prennent le contrôle des entreprises



couverture livre
Collection : Sciences sociales

Foureault Fabien (autres ouvrages et documents)

Fabien Foureault est sociologue, post-doctorant à l’université de Lausanne (LINES). Ses intérêts de recherche se situent au croisement de la sociologie économique, de la sociologie des organisations et de la sociologie des élites. Il cherche à comprendre les transformations du capitalisme aujourd’hui : les causes et les conséquences de la financiarisation, le rôle des actionnaires dans le gouvernement des entreprises et celui du capital financier dans la société. Il mobilise à la fois des méthodes qualitatives et quantitatives pour analyser la structure, la dynamique et les modes de régulation de champs d’action collective, que ce soit des marchés, des organisations ou des professions.


Editeur : Presses des Mines
Isbn : 978-2-35671-572-2
Nombre de pages : 160
Prix : 29 €
Parution : octobre 2019
Essai

Présentation éditeur :

Plongeons dans les eaux profondes du capitalisme financier en scrutant l'activité de son avant-garde - les fonds d'investissement. Dans l'actualité de ces dernières années figurent de nombreuses nouvelles concernant l'activité de ces nouveaux acteurs ; des mauvaises nouvelles, comme des licenciements collectifs ou des dépôts de bilan, ou bien des "success stories" lorsque des empires industriels sont construits par acquisitions successives.
Ces nouvelles ont souvent un point commun : l'utilisation d'une technique de rachat d'entreprise par endettement, appelée Leveraged Buy-Out (LBO). Quel rôle joue le LBO dans les transformations du capitalisme français ? Pour répondre à cette question, l'ouvrage s'appuie sur une enquête sociologique de plusieurs années, qui démonte les mécanismes de ces opérations par lesquelles les fonds d'investissement prennent le contrôle des entreprises.
Il montre que le LBO joue un rôle significatif mais limité, car il s'agit d'une "arme organisationnelle" à double tranchant. Le LBO s'est rapidement développé en France mais engendre des bulles de crédit qui entraînent son recul brutal ; il permet d'enrôler les directions générales jusqu'à ce que les tensions mènent à la rupture de la relation ; il reconfigure le pouvoir mais fragilise l'ordre social de l'entreprise.
En fin de compte, il contribue à remodeler le capitalisme français sous l'égide du capital financier, tout en conservant certaines de ses caractéristiques les plus traditionnelles."

Lire un extrait

Public : Tous publics








contact

Touteconomie
Fondation pour l’Université de Lyon
35 rue de Marseille
69007 Lyon

diffuser

Partagez le site TECO sur vos réseaux sociaux

Poster sur Twitter Poster sur Facebook