Proposé par

En collaboration avec

Le travail en question xviii-xx siècle



couverture livre
(Editeur)

Lavialle Christophe (autres ouvrages et documents)

Maître de conférences en macroéconomie - Université d'Orléans, membre du LEO (Laboratoire d'Économie d'Orléans )


Editeur : Presses universitaires François-Rabelais
Isbn : 978-2-86906-271-9
Nombre de pages : 300
Prix : 18 €
Parution : février 2012

Présentation éditeur :

Nos sociétés modernes n’ont cessé de se questionner sur la place et le sens du travail. Cette très ancienne question est récemment encore réapparue dans le débat public : ce débat concerne la place du travail dans nos vies, le manque de travail pour les uns, la surcharge de travail pour les autres, les formes que revêt celui-ci, plus récemment la nature des transformations de la relation d’emploi et du rapport salarial.
Une mise à distance par l’histoire des faits et des idées peut permettre de décentrer notre regard du vécu immédiat pour resituer le débat sur le travail dans l’univers riche et complexe des possibles. Revisiter à ce sujet les auteurs classiques ou plus contemporains, analyser leurs interrogations relatives à l’action, au faire, à l’effort, à l’oeuvre et au travail, est une voie privilégiée pour interroger le devenir de nos sociétés
C’est l’hypothèse que veut valider le présent ouvrage, recueil de contributions d’universitaires et de chercheurs spécialistes de l’histoire de la pensée et des faits économiques et sociaux

Avec les contributions de : Pierre Allorant (Université d’Orléans), Guy Bensimon (Université de Grenoble 2), Delphine Brochard (Université de Paris 1), Alain Clément (Université de Tours), Anne Conchon (Université de Paris 1), Jean Dellemotte (Université de Paris 1), Arnaud Diemer (Université de Clermont Ferrand 2), Romuald Dupuy (Université de Poitiers), Ragip Ege (Université de Strasbourg), Pascal Fessard (Université de Fribourg), Jean-Christophe Fichou (Université de Bretagne Sud), Yannick Fonteneau (Université de Lyon 1), Hervé Guillemin (université de Reims), Michel Herland (université des Antilles et de la Guyane en Martinique), Valérie Lathion (Université de Genève), Christophe Lavialle (Université d’Orléans), Patrick Mardellat (Université de Lille 1), Nikolay Nenovsky (Université de Sofia), Claire Pignol (Université de Paris 1), Jean-Pierre Potier (Université de Lyon 2), Marlyse Pouchol (Université de Reims), Jean-Pascal Simonin (Université d’Angers), Benoît Walraevens (Université de Paris 1).

Cet ouvrage resitue et met en perspective les débats contemporains sur le travail au moyen d'une mise à distance par l’histoire des faits et des idées. Organisées en trois parties, les différentes contributions revisitent la pensée des auteurs classiques ou plus contemporains, et analysent leurs interrogations relatives à l’action, au faire, à l’effort, à l’œuvre et au travail. Ce retour vers l'histoire apparaît alors pour ce qu'il est: une voie privilégiée pour interroger le devenir de nos sociétés.










contact

Touteconomie
Fondation pour l’Université de Lyon
35 rue de Marseille
69007 Lyon

diffuser

Partagez le site TECO sur vos réseaux sociaux

Poster sur Twitter Poster sur Facebook