Proposé par

En collaboration avec

Cyclope - Les marchés mondiaux 2012



couverture livre
(Editeur)

Chalmin Philippe (autres ouvrages et documents)

Historien et économiste, Essayiste, Enseignant Spécialiste des marchés internationaux et des questions agricoles

Professeur à l'Université Paris-Dauphine depuis 1994 et Directeur du Master Affaires Internationales depuis 1999
Membre du Conseil d’Analyse Economique, auprès du Premier Ministre
Fondateur et Président depuis 1985 de CyclOpe, le principal institut de recherche et d'études en France sur les marchés internationaux
Fondateur et Animateur depuis 2000 du Club Ulysse, l'un des principaux Clubs d'Economistes français
Chroniqueur économique sur ITV (Canal +) et sur France Musiques, au Monde, à La Croix et au Nouvel Economiste
Auteur ou Directeur d'une trentaine de livres et de très nombreux articles scientifiques
Président (1998-2000) puis président d'honneur de la Société d'Economie Politique
Consultant auprès de la Banque Mondiale et de l'Union Européenne et Conférencier


Editeur : Economica
Isbn : 978-2-7178-6428-1
Nombre de pages : 706
Prix : 139 €
Parution : mai 2012

Présentation éditeur :

Depuis 1986, le rapport CyclOpe analyse la conjoncture et l’évolution des grands marchés mondiaux des matières premières et des commodités.

Première partie : " "En la forêt de Grande Instabilité"" Au-delà de l’histoire des crises et des chocs qui les ont frappés, le fait le plus marquant de cette trentaine d’années est la montée en puissance de l’instabilité des marchés tant sur le court que sur le long terme : de l’agriculture européenne aux marchés mondiaux du fer et de l’acier, de l’électricité aux matières secondaires, des devises aux produits financiers sur les marchés dérivés de la planète, jamais le monde n’a été aussi instable !

Au temps des crises

Dans les premiers mois de 2011, une certaine euphorie régnait sur l’économie mondiale. La page de la crise de 2008-2009 semblait définitivement tournée. Certes, ce n’était pas la grande euphorie conjoncturelle, mais peu à peu la croissance américaine se faisait plus robuste et se concrétisait en termes de création d’emplois. L’Europe semblait avoir aussi tourné la page des PIGS et le sauvetage irlandais devenait presque un cas d’école. Dans le reste du monde, la croissance était forte et la Chine flirtait encore avec la barredes 10 %. Les marchés des matières premières atteignaient des niveaux record supérieurs à ceux du printemps 2008.
Doutes politiques et économiques
– Lectures géopolitiques
– Les enjeux électoraux américains de 2012
– Chine : les défis de 2012
– L'Inde : certitudes et risques de l'après-rebond
– La Russie toujours dépendante des matières premières, tout en cherchant à s'en affranchir
– L'Amérique du Sud : reflux et dérives protectionnistes
– L'Afrique se porte bien !

Les carences de la gouvernance internationale
– Sommet climatique de Durban : d'accord pour discuter d'un futur accord !
– Echec à Doha et retour du bilatéralisme

Deuxième partie : Conjonctures et marchés
Les marchés - Grains et agriculture tempérée - Produits tropicaux - Produits de la mer - Minerais et métaux - Energie - Grands marchés industriels - Services

Public : Master, Professionnel










contact

Touteconomie
Fondation pour l’Université de Lyon
35 rue de Marseille
69007 Lyon

diffuser

Partagez le site TECO sur vos réseaux sociaux

Poster sur Twitter Poster sur Facebook