Proposé par

En collaboration avec

La crise de l'euro



couverture livreArtus Patrick (autres ouvrages et documents)

Patrick Artus est professeur associé à l’École d’économie de Paris et chef économiste de Natixis.
Page Personnelle

Gravet Isabelle (autres ouvrages et documents)

Professeure de Sciences économiques et sociales à l’Institution des Chartreux à Lyon, chargée de cours à l’Université de Lyon II.


Editeur : Armand Colin
Isbn : 9782200279622
Nombre de pages : 192
Prix : 16.5 €
Parution : octobre 2012

Présentation éditeur :

La crise de la zone euro a provoqué une chute sans précédent de l’activité et de l’emploi dans beaucoup de pays : Espagne, Portugal, Grèce, Irlande ; elle menace désormais l’Italie et la France. Elle implique les États, les banques, les entreprises et les ménages, les investisseurs institutionnels. Elle inquiète les États- Unis, la Chine. Comment en sommes-nous arrivés là ? Et quelles solutions durables peut-on envisager ? 
La crise – et cela est mal connu – est avant tout une crise des déficits extérieurs et des dettes extérieures liées à l’hétérogénéité croissante de la zone euro. Certains pays, qui se sont fortement désindustrialisés, n’ont plus la capacité d’équilibrer leurs comptes extérieurs et n’arrivent plus à se financer. Loin de corriger ces déséquilibres, les gouvernements et les autorités européennes ont commis des erreurs d’appréciation et adopté des remèdes inadaptés. L’obsession de la rigueur a conduit à de graves crises politiques et sociales. Pour sortir durablement de la crise, la zone euro a besoin de nouvelles institutions. Sans fédéralisme, l’hétérogénéité reste insupportable, car elle ne peut être corrigée que par un profond appauvrissement des pays en difficulté. Le retour inévitable des crises de liquidité nécessite aussi la création d’un mécanisme de soutien fondé sur la création monétaire.
L’Europe est à un tournant de son histoire ; mais les débats présents montrent que ces évolutions institutionnelles ne sont pas acceptées de tous.

Sommaire

Chapitre 1. – Les causes fondamentales de la crise : les hétérogénéités L’hétérogénéité souhaitable liée à la spécialisation productive Hétérogénéité nuisible liée aux politiques menées depuis la création de l’euro L’hétérogénéité «inévitable» dans une union monétaire
Chapitre 2 – Les symptômes et la persistance de la crise de la zone euro Crise des finances publiques, crise bancaire ou crise de balance des paiements Les erreurs de gestion à court terme de la crise : crise de solvabilité ou crise de liquidité ? Crise spéculative ou crise d’aversion au risque ? Erreurs de gestion de la crise : le déclenchement d’un cycle dépressif à court terme. La récession vient aussi de la nécessité de rééquilibrer l’offre et la demande La zone euro peut-elle éclater ?
Chapitre 3 – Crise de la zone euro : quelles solutions institutionnelles pour sauver l’euro ? Capacité de réaction rapide aux crises en particulier de la balance des paiements Supervision macro-prudentielle Les institutions de long terme : les fausses pistes et la réforme indispensable Le fédéralisme : indispensable mais difficile à mettre en œuvre
Conclusion Hétérogénéité des structures productives des pays de la zone euro La nécessité de faire disparaître les déficits extérieurs dans une union monétaire sans fédéralisme Comment faire disparaître le déficit extérieur des pays désindustrialisés ? Un risque majeur sur la croissance de long terme et sur le sens de la zone euro Mais que veut dire restaurer la confiance ? Le scénario du pire Le scénario «moral»
Annexes La surveillance budgétaire et macroéconomique Surveillance macroéconomique : tableau de bord Renforcement de la discipline budgétaire : tableau de bord










contact

Touteconomie
Fondation pour l’Université de Lyon
35 rue de Marseille
69007 Lyon

diffuser

Partagez le site TECO sur vos réseaux sociaux

Poster sur Twitter Poster sur Facebook