Proposé par

En collaboration avec

La coopération contre le capitalisme



couverture livreGide Charles (autres ouvrages et documents)

Charles Gide (1847-1932), professeur à la faculté de droit de Paris, a plaidé pour une approche de l'économie qui soit à la fois science morale et pratique quotidienne. Militant du mouvement coopératif, il bouscule les idées reçues afin de donner de la légitimité à une économie soucieuse de l'homme. Denis Clerc, qui a rassemblé et préfacé ces textes, a longtemps dirigé le mensuel Alternatives économiques.
Economiste, il s'est spécialisé sur les questions relatives à l'articulation de l'économique et du social. Il est l'auteur notamment de Déchiffrer l'économie (La Découverte, 17e éd.) et de La France des travailleurs pauvres (Grasset, 2009).


Editeur : Alternatives Economiques - Les petits matins
Isbn : 978-2-36383-079-1
Nombre de pages : 108
Prix : 5 €
Parution : avril 2013
Synthése

Présentation éditeur :

Aucun des textes regroupés dans La République coopérative n'épargne le mythe scientifique de l'économie libérale, réputée objective et intrinsèquement cohérente. A chacune de ses interventions données entre 1889 et 1932, Charles Gide s'évertue à démontrer le sérieux de l'économie sociale, alternative réformiste, et nécessaire au capitalisme. Réfutant le procès en idéalisme du mouvement coopératif, il est cependant sévère face aux faiblesses de ce dernier en termes de professionnalisation et d'organisation.
C'est ainsi qu'il prône le même recul à l'égard du terme de solidarité qu'à l'encontre de celui de profit. Gide est en effet convaincu qu'aucune de ces notions n'est définissable de façon univoque et propose à tous un aggiornamento de la science économique. Refusant le déterminisme et l'ordre naturel présupposés par les classiques, Gide conteste également la victimisation des classes populaires, convaincu qu'il est possible de les éduquer afin qu'elles fassent partie intégrante de l'aventure coopérative.
Ces AVP A 9/32 Mars 2013 extraits témoignent donc tout autant de la rigueur de Gide que de la multiplicité des réseaux auxquels il appartenait, des organisations qui lui faisaient confiance et de la portée de ses paroles à une époque pas si éloignée de la nôtre.

Sommaire :

  • L'ECONOMIE SOCIALE, COMPLEMENT INDISPENSABLE DE L'ECONOMIE POLITIQUE
  • LE PROGRAMME COOPERATIF
  • LES IDEES FAUSSES DES ECONOMISTES SUR LA COOPERATION
  • LA COOPERATION, UNE ALTERNATIVE BENEFIQUE AU LIBERALISME ECONOMIQUE
  • COMMENT LA COOPERATION PEUT AMELIORER LA CONCURRENCE
  • FAUT-IL ABOLIR LE PROFIT ?
  • L'ETAT D'EQUILIBRE
  • CE QUE SOLIDARITE VEUT DIRE
  • PAR-DELA LE LIBERALISME ET LE MARXISME










contact

Touteconomie
Fondation pour l’Université de Lyon
35 rue de Marseille
69007 Lyon

diffuser

Partagez le site TECO sur vos réseaux sociaux

Poster sur Twitter Poster sur Facebook