Proposé par

En collaboration avec

Les milliardaires




Préface d'Alain Deneault Traduit de l'anglais par Nicolas Calvé

McQuaig Linda (autres ouvrages et documents)

Chroniqueuse politique au Toronto Star, ancienne reporter au Globe and Mail, Linda McQuaig a remporté le National News Paper Award pour son travail de journaliste. Elle est l'auteure de nombreux essais, dont Le grand banquet. La suprématie de la cupidité et de l'appât du gain (Ecosociété)

Brooks Neil (autres ouvrages et documents)

Neil Brooks a enseigné le droit fiscal à la Osgoode Hall Law School pendant plus de 35 ans. Spécialiste de l'impôt sur le revenu, il y dirige maintenant le programme de deuxième cycle en fiscalité.


Editeur : Lux Éditeur
Isbn : 978-2-89596-167-3
Nombre de pages : 304
Prix : 20 €
Parution : septembre 2013

Présentation éditeur :

«Pour saisir toute la démesure de la fortune du milliardaire, on peut se demander de combien de temps aurait besoin Bill Gates […] pour compter ses 53 milliards. S’il les comptait jour et nuit, sans jamais s’arrêter, au rythme d’un dollar par seconde, il bouclerait l’exercice en 1 680 ans. Autrement dit, s’il s’était attelé à la tâche en 330, année où l’empereur romain Constantin faisait bouillir sa femme vivante et inaugurait sa nouvelle capitale de Constantinople, il serait aujourd’hui tout juste en train de finir.»

Notre société fait souvent des plus grandes fortunes le gage d’une réussite flamboyante ou d’un talent hors du commun. Il existerait des individus à tel point virtuoses et dont la contribution au progrès serait si décisive qu’ils mériteraient d’en être majestueusement remerciés. Pourtant, une telle concentration du pouvoir économique entre si peu de mains n’est pas sans dommages. Elle a un impact négatif sur la qualité de vie de millions de personnes et, surtout, elle constitue une menace directe au fonctionnement même de la démocratie.

Les milliardaires entreprend une démolition en règle des justifications apportées à l’existence de fortunes aussi démesurées que déraisonnables. Bien documentée, cette satire mordante des prétendus bienfaits collectifs de l’extrême richesse se termine en ouvrant les possibilités d’une fiscalité plus juste.

Chroniqueuse politique au Toronto Star, ancienne reporter au Globe and Mail, Linda McQuaig a remporté le National News Paper Award pour son travail de journaliste. Elle est l’auteure de nombreux essais, dont Le grand banquet.
La suprématie de la cupidité et de
l'appât du gain (Écosociété). Neil Brooks a enseigné le droit fiscal à la Osgoode Hall Law School pendant plus de 35 ans. Spécialiste de l’impôt sur le revenu, il y dirige maintenant le programme de deuxième cycle en fiscalité.

Public : Tous publics








contact

Touteconomie
Fondation pour l’Université de Lyon
35 rue de Marseille
69007 Lyon

diffuser

Partagez le site TECO sur vos réseaux sociaux

Poster sur Twitter Poster sur Facebook