Proposé par

En collaboration avec

La pègre déchiffrée – Signes et stratégies de la communication criminelle




Préface de Paul Seabright - Traduit de l'anglais par Patrick Hersant

Gambetta Diego (autres ouvrages et documents)

Diego Gambetta est professeur de sociologie à l'European University Institute de Florence et  à l’université d’Oxford. Un de ses intérêts majeurs concerne la nature, la création et la destruction des relations de confiance, dans l'univers de la ciminalité et au-delà. Son approche pluridisciplinaire de l’étude des phénomènes sociaux a eu une influence considérable sur le développement des sciences sociales des dernières décennies. Il est l'auteur de The Sicilian Mafia: The Business of Private Protection (1993) et Steetwise: How Taxi Drivers Establish Customer's Trustworthiness (2005) et directeur de Making Sense of Suicide Missions (2006). La pègre déchiffrée est le premier ouvrage de l'auteur traduit en français.


Editeur : Editions markus haller
Isbn : 978-2-940427-19-2
Nombre de pages : 423
Prix : 27 €
Parution : mai 2014
Essai

Présentation éditeur :

Comment les criminels réussissent-ils à communiquer entre eux ? Pour monter un coup, ils ne peuvent pas ouvertement promouvoir leurs services. En cas de conflit, le recours aux tribunaux est exclu. Si les entreprises ciminelles existent, leurs participants ont dû surmonter la double difficulté de prouver leur propre fiabilité et d'identifier les pairs dignes de confiance – sans révéler des informations utiles à des rivaux ou à la police.

Dans cet ouvrage, Diego Gambetta analyse un large échantillon d’entreprises criminelles — de la mafia sicilienne aux gangs du Japon moderne, des organisations de prisonniers aux groupes terroristes et aux cercles de pédophiles. Il montre par quels moyens les criminels parviennent à coopérer, révèle la subtilité et l’ingéniosité de leur communication et dévoile bribes par bribes la logique cachée derrière les comportements souvent bizarres de ceux qui sont constamment tiraillés entre l’attrait du gain criminel et la crainte de sanctions sévères.

Public : Tous publics








contact

Touteconomie
Fondation pour l’Université de Lyon
35 rue de Marseille
69007 Lyon

diffuser

Partagez le site TECO sur vos réseaux sociaux

Poster sur Twitter Poster sur Facebook