Proposé par

En collaboration avec

La dette publique. Comment s'en débarrasser



couverture livreGrejbine André (autres ouvrages et documents)

André Grjebine, docteur d’État en économie, est directeur de recherche au Centre d’études et de recherches internationales à Sciences Po. Il est l’auteur d’ouvrages économiques et philosophiques et collabore régulièrement à plusieurs journaux, dont Le Monde.


Editeur : PUF
Isbn : 978-2-13-065214-4
Nombre de pages : 152
Prix : 15 €
Parution : janvier 2015
Essai

Présentation éditeur :

La zone euro s’enfonce dans la déflation, le chômage, le sous-investissement. L’austérité budgétaire est pourtant présentée comme inévitable, faute d’alternative économique crédible.
Or, une autre politique, nécessairement audacieuse, est possible. Reprenant les projets de création monétaire développés en leur temps aussi bien par des économistes libéraux, comme Irving Fisher ou Milton Friedman, que par le néo-keynésien James Tobin, elle repose sur la monétisation des dettes publiques – c’est-à-dire leur rachat par la Banque centrale. Après avoir étudié les fondements théoriques d’une telle politique, cet ouvrage examine les objections qui lui sont généralement opposées. Il montre que son application serait parfaitement concevable dans le contexte actuel, sans risque majeur. Il décrit enfin les modalités concrètes envisageables pour mettre en œuvre cette politique de désendettement des États européens.
L’Europe se trouve aujourd’hui dans une impasse. Cet ouvrage propose une politique radicalement différente pour en sortir. Rompre avec l’orthodoxie économique dominante paraît la seule solution pour retrouver le chemin de la croissance en Europe.

Table des matières

1. La place du surendettement dans les crises économiques et les projets de création monétaire « sans endettement »
Minsky ou l’inéluctabilité du surendettement
Minsky aujourd’hui
L’expérience japonaise
Dette privée, dette publique : le coupable est rarement celui que l’on croit
De la soutenabilité de la dette publique
Fisher et le « Chicago Plan »
Avantages d’une « monnaie sans endettement »
Questions et critiques
2. La monétisation des dettes publiques : les objections et leur réfutation
Les États surendettés peuvent-ils s’en sortir « tous seuls » ?
Les États ne sont pas des ménages
Banques centrales : les deux indépendances
La BCE et les banques centrales nationales
Une absence en dernier ressort de titres publics
Un risque d’inflation ?
Endettement public et croissance
L’endettement public conduit-il à sacrifier les générations futures ?
Faut-il réserver les titres publics d’un État à ses résidents ?
L’aléa moral
3. Désendetter les États de la zone euro : les propositions
La montée en puissance de la BCE
Les projets de mutualisation des dettes publiques
Le rapport Padoa-Schioppa
Le rapport Van Rompuy
Le chaînon manquant
De la création d’un Trésor européen à l’amorce d’une politique européenne de croissance
Questions sur la mise en œuvre d’un Trésor européen
Les prémices d’une politique industrielle européenne
Conclusion
Biographie

Public : Tous publics








contact

Touteconomie
Fondation pour l’Université de Lyon
35 rue de Marseille
69007 Lyon

diffuser

Partagez le site TECO sur vos réseaux sociaux

Poster sur Twitter Poster sur Facebook