Proposé par

En collaboration avec

Le Nouvel Égoïsme territorial - Le grand malaise des nations



couverture livre
Coédition Seuil-La République des idées

Davezies Laurent (autres ouvrages et documents)

Laurent Davezies est professeur au CNAM, titulaire de la chaire « Économie et développement des territoires ». Il a travaillé comme chercheur et expert indépendant sur les mécanismes du développement territorial en France et dans les pays industriels ou en développement. Il a notamment publié, au Seuil, La République et ses territoires (2008) et La crise qui vient (2012).


Editeur : Editions du Seuil
Isbn : 978-2-02-123015-4
Nombre de pages : 106
Prix : 11.8 €
Parution : mars 2015
Essai

Présentation éditeur :

Montée du régionalisme, exigence d’autonomie, voire d’indépendance… On assiste aujourd’hui à une fragmentation des nations, dans les pays industriels comme dans les pays en développement. Les causes identitaires - anciennes - se combinent avec le fait - nouveau - que les régions riches ne veulent plus payer pour les régions pauvres. Plus largement, c’est le modèle de cohésion territoriale qui est remis en cause.

Dans la mondialisation, les petites nations semblent tirer leur épingle du jeu. Pourtant, leur multiplication pose plus de problèmes qu’elle n’en résout. L’exemple qu’offrent aujourd’hui l’Écosse, la Catalogne, la Flandre et d’autres régions peut avoir, par effet de contagion, des effets désastreux.

Après le nationalisme européen du XIXe siècle, après le nationalisme décolonisateur du XXe siècle, le nationalisme « régional » s’affirme aujourd’hui comme un mouvement d’idées et un but pour le XXIe siècle. Dans ce petit jeu égoïste, chacun risque d’être perdant, sauf peut-être les micro-États les plus riches. Comment conjurer le poison de la méfiance et de la division ? Ce livre propose des solutions pour maintenir une certaine idée de la démocratie territoriale.

Public : Tous publics








contact

Touteconomie
Fondation pour l’Université de Lyon
35 rue de Marseille
69007 Lyon

diffuser

Partagez le site TECO sur vos réseaux sociaux

Poster sur Twitter Poster sur Facebook