Proposé par

En collaboration avec

Marchés de dupes - Pourquoi la crise se prolonge ?



couverture livreBourguinat Henri (autres ouvrages et documents)

Professeur émértie à l'Université de Bordeaux IV, Henri Bourguinat a essayé depuis de longues années de mettre en garde contre les risques de rupture du système financier ("Les vertiges de la finance", Economica 1987, "La tyrannie des marchés", Economica 1995). A plusieurs reprises, il a renouvelé les avertissements et anticipé la crise ("Les nouveaux risques des marchés financiers", Sociétal, janvier 2005, "les intégrismes économiques, mars 2006). Lors de deux auditions à la Commission des Finances de l'Assemblée Nationale, il a mis l'accent sur les dangers tenant, en particulier, au manque de traçabilité des dérivés de crédit. En janvier 2009, il publie avec Eric Briys 'L'arrogance de la finance, comment la théorie financière a produit le krach" aux éditions La Découverte.
Page Personnelle

Briys Eric (autres ouvrages et documents)

Eric Briys est le co-fondateur de Cyberlibris, une entreprise française pionnière du livre numérique et des bibliothèques numériques. Il est également professeur associé d'économie et de finance au Ceregmia de l'Université des Antilles et de la Guyane, après avoir été professeur de finance à HEC pendant dix ans où il a dirigé le programme doctoral et le MBA. Il a passé plusieurs années chez Lehman Brothers, Merrill Lynch et Deutsche Bank où il a dirigé les équipes en charge de la couverture des sociétés d'assurance et de réassurance. Il est l'auteur de neuf livres consacrés à l'économie et à la finance.


Editeur : Maxima
Isbn : 9782840016625
Nombre de pages : 250
Prix : 19.8 €
Parution : septembre 2010
Essai

Présentation éditeur :

Non, la crise n'est pas terminée : l'Europe est au plus mal, le chômage perdure et les économies sont atones. Si la crise s'installe et s'aggrave, c'est que le jeu des marchés est devenu un marché de dupes : les financiers gagnent toujours au détriment de l'économie réelle.
Aux commandes du système économique mondial, les marchés financiers sont désormais à même de contester la souveraineté des pays les plus vulnérables de l'Europe. Mieux encore, ils sont capables de faire basculer les politiques économiques annoncées dans l'ensemble des Etats de la zone. Pour conserver leur "triple A", certains pays vont jusqu'à virer de bord et substituer à l'ardente obligation de stimulation pour la reprise, une politique d'extrême rigueur qui nous installe dans la déflation.
Faut-il se résigner à ce que l'on fasse ainsi main basse sur nos économies : celles de nos Etats comme celles de nos concitoyens ? les auteurs n'y sont pas prêts. Dans ce livre, ils mettent à mal le mythe de la globalisation nécessairement salvatrice et dégagent cinq chantiers pour réagir. Leur livre n'est pas LA solution mais un préalable passionant à toute solution!

  Table des matières

Introduction

I. Plus ça change, moins ça change
1. Business as usual ?
2. Confusion des genres
3. Ce risque moral dont il faudra bien s'accomoder
4. Zone grise

II. Une finance bien malade
5. Lipstick finance
6. McDo finance
7. "Chers" bijoux de famille
8. Infini financier
9. L'utilité sociale de la finance : le pavé dans la mare de Lord Turner

III. Les nouveaux Léviathans
10. "On ne nous dit pas tout"
11. La polarisation sur les bonus : une diversion populiste
12. Déconnexion
13. "Too big to fail "

IV. "Et maintenant, que vais-je faire ?"
14. Les hélicoptères des banques centrales en phase d'atterrissage
15. La renverse déflation-inflation
16. L'art chinois de ne pas se tirer une balle dans le pied
17. Le dollar, un verrou qui n'en est plus un

V. Et si on rêvait un peu
18. "Credo ut intelligam"
19. Vive l'éco-diversité !
20. Une relance verte ?

Florilège
Conclusion

 

Public : Tous publics








contact

Touteconomie
Fondation pour l’Université de Lyon
35 rue de Marseille
69007 Lyon

diffuser

Partagez le site TECO sur vos réseaux sociaux

Poster sur Twitter Poster sur Facebook