Proposé par

En collaboration avec

Le franc fort, la politique de la BNS et sa fortune - Péripéties et imbrolios monétaires en Suisse



couverture livreLambelet Jean-Christian (autres ouvrages et documents)

Jean-Christian Lambelet est professeur émérite d’économie à l’Université de Lausanne (DEEP/HEC). Il est l’auteur d’une vingtaine de livres et environ deux cents études et articles en économie, histoire et science politique. Il vit actuellement à Genève.


Editeur : Slatkine
Isbn : 9782832107553
Nombre de pages : 176
Prix : 30 €
Parution : mars 2016

Présentation éditeur :

Devenu surévalué de 10 % en 2015 suite à l’abolition du cours-plancher, le franc est toujours trop fort aujourd’hui. En même temps, la conjoncture économique mondiale s’assombrit de jour en jour. La performance de l’économie nationale, déjà médiocre en 2015, risque donc d’être encore moins bonne en 2016, contrairement à ce que ce que disent la plupart des prévisions. Pour la Suisse, la situation économique mondiale est une donnée à laquelle elle ne peut rien changer. Elle dispose cependant d’un instrument – et d’un seul – qui peut lui permettre non pas de compenser entièrement les chocs venus de l’étranger, mais de les atténuer : la politique monétaire de la Banque nationale. Cette politique doit poursuivre des objectifs clairement définis. La stabilité des prix est assurée depuis plusieurs années et le restera sans doute dans un avenir prévisible. Dès lors, la BNS peut se concentrer sur le deuxième objectif que la loi lui assigne : la stabilisation de la conjoncture. A cette fin, la BNS peut – non, elle doit guider et corriger une variable cruciale pour l’économie : le taux de change réel du franc. Le livre montre comment chiffrer un objectif précis à cet égard et comment chercher à l’atteindre. L’ouvrage contient nombre d’autres informations, souvent inédites, sur la politique, le mode opératoire et la culture d’entreprise de la BNS. La gestion de réserves de change devenues véritablement gigantesques – environ 73’000 francs par habitant – est une autre question de première importance. En économie on n’échappe pas à la statistique et à l’économétrie si l’on veut faire du travail sérieux. Certaines sections sont donc relativement techniques, mais un grand effort a été fait pour rendre les analyses et résultats accessibles aux non-initiés. Les spécialistes trouveront ce qu’ils voudront vérifier dans un appendice et dans de nombreuses notes en fin de volume.

Public : Tous publics








contact

Touteconomie
Fondation pour l’Université de Lyon
35 rue de Marseille
69007 Lyon

diffuser

Partagez le site TECO sur vos réseaux sociaux

Poster sur Twitter Poster sur Facebook