Proposé par

En collaboration avec

La matinale de l'économie de l'Assemblée Nationale

Sous le haut patronage de Claude BARTOLONE
Président de l’Assemblée nationale


Remise des Prix AFSE des meilleurs livres d'économie à destination des étudiants

Remise par Alain Trannoy, Président de l'AFSE et Annie Cot, Présidente du jury


Quand le creusement des inégalités pèse sur la croissance

On assiste depuis trente ans à un accroissement des inégalités de revenu à l’intérieur des pays de l’OCDE comme dans les pays émergents. L’OCDE comme le FMI et la Banque mondiale s’accordent à dire aujourd’hui que les inégalités nuisent à la croissance. On sait que les inégalités peuvent affaiblir les valeurs sociales que sont la confiance ou la solidarité, fragiliser la démocratie, accroître la pauvreté et l'exclusion. Mais peut-on, à la lumière des travaux menés dans le champ de l’économie des inégalités, mieux comprendre la nature des forces susceptibles d'entraver le fonctionnement des économies et de casser leur dynamisme en même temps que se creuse le fossé entre riches et pauvres?

Intervenants :
* Thomas Piketty, directeur d'études à l’École des hautes études en sciences sociales
* Dominique Meurs, professeure à l'Université Paris Ouest - Nanterre La Défense
* Frédéric Lefebvre, député des français établis hors de France
* Pierre-Alain Muet, député PS de la deuxième circonscription du Rhône
Modérateur : Jean-Marc Vittori, Les Echos


Une société plus juste avec une économie plus forte : comment faire ?

Si les effets de ruissellement des revenus des plus riches vers le reste de la société à travers la consommation et l’investissement est des plus incertains, il faut s’interroger sur les orientations à donner aux politiques publiques afin de contrer l’aggravation des inégalités de revenu. Peut-on se contenter de programmes de lutte contre la pauvreté et du système redistributif en place? Faut-il repenser l'Etat-Providence, engager une réforme fiscale de grande ampleur? Ou faut-il intervenir en amont du processus de détermination des revenus individuels, à travers l'appareil de formation des jeunes et tout au long de la vie, la fiscalité sur la transmission patrimoniale ou la régulation de certains marchés clé dans la formation des inégalités? Dans tous les cas, quelles contraintes impose l'insertion des économies nationales dans l'économie globale?

Intervenants
* François Bourguignon, directeur d'études à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales
* Bruno Amable, professeur à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
* Frédéric Lefebvre, député des français établis hors de France
* Valérie Rabault, Rapporteure générale du budget à l'Assemblée nationale
Modérateur : Dominique Rousset (France Culture)

Les Journées de l'Economie sont organisées par :
Avec le soutien de :



contact

Touteconomie
Fondation pour l’Université de Lyon
35 rue de Marseille
69007 Lyon

diffuser

Partagez le site TECO sur vos réseaux sociaux

Poster sur Twitter Poster sur Facebook