Emotions et décisions économiques (vidéo disponible)

Conférence organisée le 10 nov 2010

Lors des dernières décennies, l’économie comportementale a parfois mis à mal le principe d’un agent économique fondamentalement rationnel et égoïste en mettant davantage en avant ses préoccupations sociales, ses biais cognitifs et ses normes morales. La psychologie économique des interactions sociales et l’analyse neuro-économique et expérimentale nous aident à comprendre les origines de la coopération, la coexistence de sentiments moraux et de comportements égoïstes, ou encore les limites de notre rationalité.

Des spécialistes d’économie comportementale vous éclairent sur des questions comme : Pourquoi faisons-nous confiance à des inconnus ? Pourquoi aimons-nous ceux qui nous ressemblent ? Que se passe t-il quand l’économiste lit dans la pensée des autres ? Les émotions peuvent-elles conduire à des catastrophes économiques ou nous aident-elles à faire des choix économiques plus efficients ? Les décisions impulsives sont-elles nécessairement néfastes? Le manque de sommeil peut-il altérer la pertinence de nos décisions économiques ?

Intervenants :

Bourgeois-Gironde Sacha (Professeur des Universités, Département de Philosophie, Université de Provence )
Dickinson David Lewis (Professeur d'université—Départment d’économie, Appalachian State University)
Seabright Paul (Professeur de Sciences économiques Université de Toulouse)
Villeval Marie Claire (Directrice de Recherche CNRS, GATE)
Lévy-Garboua Louis (Professeur de sciences économiques à l'Université de Paris I)

Vidéo de la conférence :

Intervenants : Marie-Claire Villeval (Directrice du GATE), Sacha Bourgeois-Gironde (Professeur des Universités, Département de Philosophie, Université de Provence), David Lewis Dickinson (Professeur d'université—Départment d’économie, Appalachian State University), Louis Lévy-Garboua (Professeur de sciences économiques à l'Université de Paris I) et Paul Seabright (Professeur de Sciences économiques Université de Toulouse).




Intervenants : Marie-Claire Villeval (Directrice du GATE), Sacha Bourgeois-Gironde (Professeur des Universités, Département de Philosophie, Université de Provence), David Lewis Dickinson (Professeur d'université—Départment d’économie, Appalachian State University), Louis Lévy-Garboua (Professeur de sciences économiques à l'Université de Paris I) et Paul Seabright (Professeur de Sciences économiques Université de Toulouse)