Proposé par

En collaboration avec

2011, la France à quitte ou double



couverture livreBetbèze Jean-Paul (autres ouvrages et documents)

Professeur d'Université, chef économiste d'une grande banque française, membre du Conseil d'analyse économique auprès du Premier ministre, de la Commission économique de la nation et du Cercle des économistes.



Editeur : PUF
Isbn : 978-2-13-058768-2
Nombre de pages : 138
Prix : 12 €
Parution : janvier 2011
Essai

Présentation éditeur :

En France nous adorons les idées, mais pas la réalité.
Nous sentons qu'il faut beaucoup changer, mais n'osons pas briser les tabous. Nous rêvons que nous sommes des révolutionnaires et que notre lumière va éclairer le monde, mais nous abaissons vite l'abat-jour, pour passer au débat de salon. Nous savons bien que notre dette devient insupportable et que notre système social est en train d'imploser. Nos enfants paieront la dette ? Non, c'est maintenant ! Alors, c'est l'inflation qui va payer ? Non, juste aggraver le problème ! Nous avons 6 000 dispositifs pour redistribuer 65 milliards d'aides.
Tout ça pour ça ? Le Grenelle de l'environnement était une belle idée pour inventer le monde de demain. Mais nous n'avons pas vraiment voulu nous dire ce qu'il fallait faire et combien ça coûterait. Les 35 heures étaient une opportunité pour poser la question de la place du travail dans la vie, avec la liberté de choisir, et d'ouvrir le débat des retraites. 35 heures ? C'est devenu compter les RTT. Sauver les retraites ? C'est compter les manifestants plus que les milliards de déficits.
La crise des dettes publiques commence, nous le savons. Mais, grâce à la méthode Coué, invention française, nous voulons espérer le contraire. Quelle pression va nous ouvrir les yeux ? À l'heure du débat sur la prochaine élection présidentielle et sur la prochaine législature, il y a urgence à retrouver un peu de bon sens. La France a des atouts considérables : elle crée 580 000 entreprises en 2010, elle a des champions mondiaux, les Français ont du talent et de l'énergie à revendre.
Encore faut-il se réveiller. Nous avons encore notre destin en main : pour combien de temps ? Voici deux heures de lecture pour nous poser les bonnes questions, si nous ne voulons pas que d'autres nous imposent leurs réponses.

Public : Tous publics








contact

Touteconomie
Fondation pour l’Université de Lyon
35 rue de Marseille
69007 Lyon

diffuser

Partagez le site TECO sur vos réseaux sociaux

Poster sur Twitter Poster sur Facebook