Proposé par

En collaboration avec

Économie du climat. Pistes pour l’après-Kyoto.



couverture livreGodard olivier (autres ouvrages et documents)

    Olivier Godard est directeur de recherche honoraire au CNRS.
Il a rejoint le laboratoire d’économétrie de l’École
polytechnique en 1998. Depuis 1973, ses recherches
portent sur les relations entre environnement et développement.
Il a investi le problème du changement
climatique dès 1990 en portant son attention sur les
instruments de politiques (taxes, marchés de permis),
les négociations internationales, les conceptions de la
justice et l’exercice de l’expertise, parallèlement à ses
travaux sur le principe de précaution.
Page Personnelle

Ponssard Jean-Pierre (autres ouvrages et documents)

  Jean-Pierre Ponssard est directeur de recherche au
CNRS et professeur à l’École polytechnique. Ses travaux
portent sur la stratégie d’entreprise et la théorie des
jeux. Médaille d’argent CNRS 1992, Il a été directeur
du laboratoire d’économétrie de 1999 à 2009. En 2003
il a été le promoteur de la chaire EDF Développement
Durable et, en 2007, de la chaire Business Economics
(DuPont, GDF Suez, Lafarge, Unilever). Il coordonne
l’axe de recherche « Economie du changement climatique
» soutenu par ces deux chaires, axe dans lequel
s’inscrit le présent ouvrage.
Page Personnelle


Editeur : Éditions de l'École Polytechnique
Isbn : 978-2-7302-1576-3
Nombre de pages : 314
Prix : 24.5 €
Parution : mars 2011
Synthése

Présentation éditeur :

  Le protocole de Kyoto pourrait prendre fin en 2012. Amorcé par le Sommet de la Terre à Rio en 1992, il jetait les bases d’un régime de coordination internationale combinant plafonds nationaux et marché de quotas pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre. De nombreuses Conférences des Parties – les dernières à Bali, Copenhague, Cancun – ont cherché à mettre sur pied les modalités d’un tel régime. Ce livre tire les leçons de l’échec relatif de ces négociations et propose de nouvelles pistes pour l’avenir. Le monde va devoir vivre durablement avec des prix du carbone hétérogènes reflétant des niveaux d’engagement eux-mêmes hétérogènes. Il nous faut imaginer des modalités s’accommodant de cette réalité et conciliant au mieux les idées de justice et d’efficacité. Deux axes complémentaires sont approfondis dans l’ouvrage : l’instauration de mécanismes d’ajustement aux frontières et celle d’accord sectoriels internationaux.

Sommaire :
Introduction générale
Partie I
Une mise en perspective historique
➟ Négociations internationales sur un régime de protection du climat
Olivier Godard
Partie II
Les enjeux d’équité
➟ Equité et effi cacité pour la production décentralisée d’un bien collectif :
l’enjeu de la non-séparabilité
Guy Meunier et Jean-Pierre Ponssard
➟ La justice climatique internationale en question
Olivier Godard
Partie III
Les enjeux de compétitivité
➟ Compétitivité et fuites de carbone dans le cadre de politiques climatiques unilatérales
Guy Meunier, Stéphanie Monjon et Jean-Pierre Ponssard
➟ Intégrité environnementale des politiques climatiques et ajustement aux frontières :
les enjeux pour l’Union européenne
Olivier Godard
4 Économie du climat
Partie IV
Approches différenciées d’engagements nationaux coordonnés entre pays
développés et pays émergents  241
➟ Les approches sectorielles et les enjeux d’équité et de compétitivité
Guy Meunier et Jean-Pierre Ponssard
➟ Accord sectoriel entre un marché carbone américain et le secteur électrique chinois
Claire Gavard, Niven Winchester et Sergey Paltsev
➟ Une approche sectorielle pour la production d’électricité dans les pays en développement :
enseignements du modèle Imaclim-R
Meriem Hamdi-Cherif, Céline Guivarch et Philippe Quirion
Conclusion générale – Olivier Godard et Jean-Pierre Ponssard

Lire l'introduction générale

Public : Licence, Master










contact

Touteconomie
Fondation pour l’Université de Lyon
35 rue de Marseille
69007 Lyon

diffuser

Partagez le site TECO sur vos réseaux sociaux

Poster sur Twitter Poster sur Facebook