Proposé par

En collaboration avec

Les grandes questions économiques et sociales - Troisième édition



couverture livre
Colection : Grands Repères

Collectif (autres ouvrages et documents)



Editeur : Éditions La Découverte
Isbn : 9782348042836
Nombre de pages : 486
Prix : 24 €
Parution : mai 2019
Manuel

Présentation éditeur :

Le succès de ce manuel est dû à l’étendue des questions abordées, économiques et sociales, et à la valeur des contributions, signées par les meilleurs spécialistes – universitaires et chercheurs reconnus – qui ont tous accepté de consentir un réel effort pédagogique.
Les textes ici réunis se distinguent par trois qualités majeures : il s’agit à chaque fois de synthèses de l’état des connaissances scientifiques ; leur clarté et leur lisibilité les rendent accessibles sans compromettre leur rigueur ; leur problématisation donne du sens aux questions traitées et suscite l’intérêt du lecteur.
Afin de mieux répondre encore aux interrogations sur le monde et notre société, en particulier celles qui se rapportent aux multiples crises auxquelles nous sommes confrontés, l’ouvrage a été non seulement actualisé et remanié, mais aussi enrichi par de nouvelles contributions.
Qu’il s’agisse de réussir un exposé ou une dissertation, de préparer efficacement un examen ou de mieux comprendre le monde contemporain, ce manuel devrait par conséquent continuer à satisfaire les exigences d’un large public.

Table des matières :

Introduction, par Pascal Combemale
A) Croissance, travail et emploi
I. Croissance et innovation, par Dominique Guellec

Représenter la croissance : le modèle néoclassique
La fonction de production - L’accumulation des facteurs - Rendements décroissants
L’innovation à la source de la croissance
Rôle des acteurs, rôle de l’État
Conclusion : soutenabilité de la croissance
II. L’économie de la connaissance, par Dominique Foray
Une évolution lente et progressive vers les économies fondées sur la connaissance
Une tendance longue à l’accroissement des investissements de connaissance - L’avènement des technologies de l’information et de la communication - L’innovation comme nouvelle règle du jeu - Crise financière et économie réelle de la connaissance - La montée des emplois hautement qualifiés - Une logique claire de transformations structurelles
Tendances nouvelles
Quo vadis ?
III. Le monde du travail : rationalisation et conflits, par Bernard Gazier
La rationalisation du travail
Division et coordination du travail - Tendances actuelles de la rationalisation du travail
Conflits et stratégies du travail
De la fabrique à la société industrielle - Inégalités et conflits du travail
Conclusion
IV. Emploi et chômage, par Jérôme Gautié et Yannick L’Horty
L’emploi
La dynamique de l’emploi au niveau global - L’évolution de l’emploi par professions - La diversité des formes d’emploi et leurs usages
Le chômage
Les chiffres du chômage - La macroéconomie du chômage - Le rôle des institutions en débat
Les politiques de l’emploi
Les politiques du marché du travail - Les stratégies globales - Au-delà du chômage
B) Mutations et fractures de la société française
V. La mobilité sociale, par Dominique Merllié

L’analyse statistique de la mobilité
La mobilité intergénérationnelle des hommes - La mobilité des femmes et le « choix du conjoint » - Quelles évolutions ? - Évolution de la mobilité observée - Évolution de la « fluidité »
Les facteurs de la mobilité sociale
Le rôle de l’école - Acteurs et structures
Les effets de la mobilité sociale
Mobilité et ordre social - Mobilité et comportements sociaux
VI. La dynamique de la stratification sociale, par Louis Chauvel
La diversité des approches
Hiérarchisation versus différenciation : entre inégalité et distinction - Approches discontinues versus continues : entre oppositions qualitatives et inégalités quantitatives
Les constats empiriques de la dynamique sociale
L’expansion du salariat et la tertiarisation - La « moyennisation » et l’« aspiration vers le haut » - La « moyennisation » selon les revenus
L’origine des inégalités
Les explications individualistes : productivité marginale ou avantages cumulatifs ? - Les explications collectives : l’inégalité au centre du processus de civilisation
Théoriser les grandes tendances
L’hypothèse de Tocqueville : le déclin des inégalités de conditions - Définir les classes sociales et évaluer leur devenir - Le déclin des classes sociales ?
VII. Les inégalités économiques sur longue période, par Thomas Piketty
L’inégalité capital/travail
Les inégalités dans le long terme : la fin des rentiers - L’explication : les chocs des guerres et l’impôt progressif - Un retour aux inégalités du XIXe siècle est-il possible ?
Les inégalités face au travail
La permanence des inégalités de salaires - Une explosion des inégalités salariales dans les années 2000 ? - Égalité et équité : le cas de l’école - Égalité des chances et égalité des conditions de vie
VIII. Les inégalités mondiales de revenu, par Lucas Chancel
Le manque de données pour suivre l’évolution des inégalités mondiales
Les inégalités ont augmenté dans la plupart des pays, mais pas au même rythme - Des inégalités accrues dans la plupart des régions du monde, mais à des degrés très divers - Dans certains pays, les inégalités n’ont pas ou peu évolué, mais elles atteignent des niveaux extrêmes - Les variations du décile supérieur dans le temps et d’un pays à l’autre sont de très grande ampleur - Depuis 1980, les taux de croissance sont plus élevés en haut de la pyramide des revenus dans tous les pays
Les inégalités mondiales et la courbe de l’éléphant
Depuis 2000, le tableau est plus nuancé, mais les inégalités à l’intérieur des pays s’accroissent - En examinant l’évolution des revenus et des changements de politiques publiques dans les différents pays, on comprend mieux les facteurs d’inégalité aux niveaux national et mondial
L’évolution des inégalités mondiales dans le futur
Trois scénarios d’évolution des inégalités de revenu mondiales d’ici 2050 - Si la tendance se poursuit, les inégalités mondiales continueront à augmenter, malgré la forte croissance des pays à faible revenu
La lutte contre la pauvreté dans le monde est étroitement dépendante de l’évolution des inégalités nationales
IX. Les inégalités entre les femmes et les hommes, par Françoise Milewski
Les inégalités sur le marché du travail
La norme n’est plus celle de la femme au foyer - Le temps partiel - Une segmentation professionnelle - Le chômage - Les écarts de salaire - Les écarts de retraite - Des différenciations parmi les femmes
Comment se forgent les inégalités ?
Formation et parcours professionnels - Sphère privée-sphère professionnelle : une question de partage - L’accès aux responsabilités - L’intériorisation des contraintes par les femmes elles-mêmes - Le sexisme et les violences
Comment promouvoir l’égalité ?
S’attaquer aux causes ou aux résultats ? - Incitation ou contrainte ? - Discriminations directes et indirectes - La cohérence des politiques publiques - Des actions positives ? - Indépendance, autonomie et citoyenneté - Justice et/ou efficacité économique ?
X. Nouvelles fractures, nouvelles approches : spatialisation et racialisation de la question sociale, par Anne Lambert
La division sociale de l’espace : une France plus ségrégée ?
La ville fragmentée : entre dualisation et tripartition de l’espace - Le modèle de la ségrégation sociale à l’épreuve des faits - Des ghettos français ? - Les mécanismes de la ségrégation sociospatiale en question
De la question sociale à la question raciale
Discriminations ethniques : le retard français - Mesurer les discriminations
Conclusion : de l’égalité à la diversité
XI. Conflits sociaux et action collective, par Érik Neveu
Le conflit social : une réalité difficile à penser
Le conflit, simple expression des inégalités sociales ?
Changement social et institutionnalisation des conflits : l’ancien et le nouveau
Mouvements sociaux et démocratie
XII. La cohésion sociale, par Robert Castel
Une société de semblables
L’émergence de la problématique moderne de la cohésion sociale
L’entrée en scène de l’État
Les trois axes des politiques sociales - L’intégration par l’École républicaine
La cohésion sociale dans la société industrielle
L’invention de la propriété sociale - Une protection sociale limitée
La cohésion sociale dans la société salariale
Une cohésion sociale fondée sur la condition salariale - Préserver la solidarité malgré la différenciation sociale - Le « partage des bénéfices »
La cohésion sociale comme synthèse de l’ordre et du progrès
Les résistances sociales au marché « autorégulé » - Les autres vecteurs d’intégration - La société salariale, synthèse de l’ordre et du progrès ?
Le déclin des institutions ?
L’effritement de la cohésion sociale - Quand l’entreprise sape la cohésion sociale… - La crise des institutions - L’affaiblissement des États-nations
Cohésion sociale ou loi du marché : un choix de société
De l’État social à l’État sécuritaire ? - Agir à l’échelon local ? - Le tiers-secteur, une solution périphérique - Une crise des protections sociales - L’érosion des régulations de la société salariale - Reconstruire la solidarité à l’échelle européenne
Conclusion : faire de la cohésion sociale une valeur de référence
C) Les mondialisations
XIII. Internationalisation des échanges et croissance, par Michel Rainelli

Les avantages comparatifs, fondements des analyses traditionnelles du commerce international et du libre-échange
La théorie ricardienne - La théorie Heckscher-Ohlin
La nouvelle théorie du commerce international
L’explication du commerce international - La politique commerciale
Libre-échange ou protectionnisme ?
Le libre-échange et la théorie traditionnelle - La politique commerciale et la nouvelle théorie - Évaluation des effets des politiques commerciales - Les politiques commerciales et le commerce international contemporain
XIV. La globalisation financière, par Dominique Plihon
Les trois dimensions de la mondialisation
Un phénomène historique
La reprise du processus de mondialisation : un choix politique
Création d’un marché global des capitaux
Les NTIC et l’évolution démographique, catalyseurs de la globalisation financière
La montée en puissance des « zinzins »
Deux conceptions théoriques opposées de la globalisation financière
Les effets pervers de la globalisation financière
L’instabilité et les crises financières au cœur du capitalisme mondialisé
La crise a-t‑elle conduit à une « démondialisation financière » ?
Quelles politiques face à la globalisation financière ?
XV. Les acteurs de la mondialisation, par Christian Chavagneux
Les firmes
État des lieux - Le poids du national reste fort - Les stratégies des multinationales – Les firmes contre les États… tout contre
Les États
L’hégémonie des États-Unis - Les réponses régionales - Les stratégies des pays du Sud - Les institutions internationales
La société civile en mouvement
Les réseaux informels et les réseaux mafieux
Conclusion : une gouvernance hybride
XVI. La construction européenne, par Éloi Laurent
La construction européenne ou la paix par l’échange
Le marché unique
L’élargissement
L’euro : bilan et défis
La stratégie climatique européenne
L’impact du changement climatique dans l’Union européenne - La performance climatique de l’Union européenne - Les instruments européens de lutte contre le changement climatique
Conclusion : conjurer quatre désintégrations européennes
XVII. Zone euro : changement de modèle ? par Agnès Bénassy-Quéré
Une courte histoire de l’euro
Un projet ambitieux et risqué
Les avantages de la monnaie unique - Les inconvénients de la monnaie unique
L’échec de la zone euro première formule
Des risques mal identifiés - Un défaut de conception
Le traitement de la crise
Les réformes de la gouvernance
L’union bancaire - Surveillance des politiques nationales et partage des risques
Conclusion : vers une zone euro nouvelle formule ?
XVIII. La mondialisation de la culture ? par Jean-Pierre Warnier
Diversification et contacts interculturels dans l’histoire
Culture, multiculturalisme et acculturation
Une machine à produire de la différence
Les facteurs de destruction culturelle
Peut-on faire un bilan ?
D) Les crises
XIX. La crise financière globale, par Jacques Adda

D’une bulle à l’autre
La titrisation et les innovations financières au cœur de la crise
La propagation de la crise
Le retour des États
Conclusion
XX. Un développement soutenable ? par Jean-Paul Deléage
Une notion politique
La conférence de Rio
Progrès et développement soutenable
L’approche économique est insuffisante
Problèmes écologiques et contradictions politiques s’emballent
Demain, la décroissance ?
Quelle politique globale ?
Une contradiction féconde
De nouveaux universaux
Urgence planétaire
XXI. Un développement postcroissance est possible, par Jean Gadrey
Critique du paradigme « fordiste » focalisé sur la croissance
L’environnement absent - D’autres secteurs sont concernés - Créer des emplois sans croissance quantitative… - … exige de réduire fortement les inégalités
D’autres indicateurs pour un développement humain durable
Des indicateurs de soutenabilité écologique - Des indicateurs de « santé sociale »
Conclusion
XXII. La tâche de l’économie : refuser la catastrophe, par Gaël Giraud
Le climat, l’État et la science
Mesurer l’impact de la crise écologique
L’énergie et la croissance
Les « pics » de matière
L’« effondrement »
Économie et thermodynamique
Inégalités
Conclusion, par Pascal Combemale

Public : Tous publics








contact

Touteconomie
Fondation pour l’Université de Lyon
35 rue de Marseille
69007 Lyon

diffuser

Partagez le site TECO sur vos réseaux sociaux

Poster sur Twitter Poster sur Facebook