Proposé par

En collaboration avec

Technocritiques - Du refus des machines à la contestation des technosciences




Hors collection Sciences Humaines

Jarrige François (autres ouvrages et documents)

François Jarrige est maître de conférences en histoire contemporaine à l’université de Bourgogne (Centre Georges Chevrier). Il s’intéresse à l’histoire des mondes du travail, des techniques et aux controverses qui ont accompagné l’industrialisation. Il a publiéAu temps des « tueuses de bras » (2009) et Face au monstre mécanique (2009).


Editeur : Éditions La Découverte
Isbn : 9782707178237
Nombre de pages : 420
Prix : 28 €
Parution : février 2014
Essai

Présentation éditeur :

Les techniques promettent abondance et bonheur ; elles définissent la condition humaine d'aujourd'hui. Pourquoi les contester, et à quoi bon ? Les discours technocritiques ne masquent-ils pas des peurs irrationnelles, un conservatisme suranné, voire un propos réactionnaire ? Pourtant, depuis que les sociétés humaines sont entrées dans la spirale de l'industrialisation, des individus et des groupes très divers ont dénoncé les techniques de leur temps et agi pour en enrayer les effets. L'introduction de machines censées alléger le travail, les macrosystèmes techniques censés émanciper des contraintes de la nature, la multitude des produits technoscientifiques censés apporter confort et bien-être ont souvent été contestés et passés au crible de la critique.
Contre l'immense condescendance de la postérité, Technocritiques est un ouvrage qui prend au sérieux ces discours et ces luttes. Depuis deux siècles, les technocritiques sont foisonnantes et multiformes, elles émanent des philosophes et des romanciers comme des artisans et des ouvriers ; elles se retrouvent en Europe comme dans le reste du monde et nourrissent sans cesse des pratiques alternatives. Toute une tradition de combat et de pensée originale et méconnue s'est ainsi constituée : ce livre d'histoire au présent tente de leur redonner vie tout en pointant les impasses des choix politiques mortifères portés par la foi en une « croissance » aveugle. Et, en filigrane, il montre comment s'est imposé le grand récit chargé de donner sens à la multitude des objets et artefacts qui saturent nos existences.

Table des matières :  

Remerciements
Introduction

Au-delà de la condescendance de la postérité
Techniques, technologies, technosciences
Les contours de la critique
I / L'invention de l'industrialisme
1. Le problème des techniques à l'ère préindustrielle

Blocage ou refus
Le choix de ne pas faire
« L'horreur des nouveautés »
L'invention du progrès
Un grand basculement
2. Protestations populaires à l'ère des révolutions
Briseurs de machines à l'aube de l'industrialisation
Gens de métiers et trajectoires techniques
Routines et prudences paysannes
Langages protestataires et critiques populaires
3. Au risque des techniques
Niveaux de vie, pollutions et accidents
Barbarie ferroviaire
Romantiques et prophètes de malheur
Fragilité de la nature
4. Les machines en question
Monstres mécaniques et « insatiable Moloch »
L'économie politique des machines
De la technologie à la science des machines
Le socialisme, ou le progrès par les machines
Civiliser les machines
II / L' « âge des machines »
5. Les imaginaires du progrès technique

Le culte des machines et le sacre de l'inventeur
Le sublime technologique
Mise en scène et acculturation
Exalter les machines à l'âge des extrêmes
6. La Belle Époque des techniques
La technologie entre crise, chômage et fatalisme
Espoirs du mouvement ouvrier
Conflits, négociations et mélancolies ouvrières
Désillusions et nouvelle « cage d'acier »
Les fins du monde par la technique
7. Machines impérialistes
Outils d'Empire : la technique et ses usages
Impérialisme, autonomie et résistances
Industrialisations et protestations coloniales
Les ravages de la modernité technique dans les mondes colonisés
8. Haro sur la civilisation des machines
Motorisation et folie automobile
Penser les techniques après la guerre industrielle
La rationalisation, la crise et le chômage
Américanisme et « querelle du machinisme »
La technologie et l'invention des sciences de l'homme
La « barbarie polytechnique
III / Modernisations et catastrophes
9. Comment peut-on contester la modernisation ?
« L'exagération des techniques »
La question nucléaire
La fin des paysans
Les machines et le « tiers monde
Les ouvriers, l'automatisation et le désenchantement
10. Technosciences, écologie et nouvelles radicalités
Mégamachine et système technicien
Contre-cultures et dissidences
Techniques et écologie
Luttes sociales, technologies alternatives et expérimentations
L'épuisement de la critique à l'ère néolibérale
11. Face à l'informatisation et la société numérique
Les machines à communiquer, entre pouvoir, autonomie et résistances
Informatisation, chômage et crise du travail
Vers une « société du contrôle » et de la surveillance
Malaise dans la culture
12. Contester les techniques dans la société de l'après-croissance
Nouvelle ère et risques durables
Politiques des choix techniques
Néo-luddisme et critiques contemporaines
Convergences technologiques et guerre des OGM
Maintenir le doute, résorber les critiques
Bifurcations, décroissance et transition : retrouver les low tech
Conclusion
Index
Notes

Public : Tous publics








contact

Touteconomie
Fondation pour l’Université de Lyon
35 rue de Marseille
69007 Lyon

diffuser

Partagez le site TECO sur vos réseaux sociaux

Poster sur Twitter Poster sur Facebook