Qui doit payer pour la santé? (vidéo disponible)

Conférence organisée le 10 nov 2011

En moyenne, la France offre une couverture généreuse des dépenses de santé : en 2010, la consommation de soins et de biens médicaux était couverte à 75,8 % par la sécurité sociale. Mais cette bonne couverture n’est qu’une moyenne. Les plans de redressement de la sécurité sociale ont introduit de multiples contributions financières pour les patients qui se traduisent par de grandes inégalités dans les restes à charge. Ainsi, seulement pour les soins de ville, plus de trois millions de personnes ont eu en 2005 un reste à charge de 943 euros, voire de 1 490 euros si elles étaient dans le régime des affections de longue durée (remboursement dit «à 100%»). Contrairement à nombre de pays, aucun dispositif n’existe en France pour plafonner les dépenses finalement à la charge du patient.

Cette table ronde vise à discuter l’idée d’un «bouclier sanitaire», qui instituerait un plafond pour les restes à charge. Quel serait le coût d’une telle mesure ? Sa mise en place imposerait-elle l’introduction de franchises ? Le plafond devrait-il être uniforme ou dépendre du niveau de revenu des individus ? Un tel dispositif remettrait-il en cause le pacte de solidarité de 1945 ? Quelle serait la place dévolue aux complémentaires santé ?

Intervenants :

Geoffard Pierre-Yves (Directeur de recherche CNRS)
Door Jean-Pierre (Député du Loiret)
Dormont Brigitte (Professeur de sciences économiques (PSL, Université Paris Dauphine ) et membre du Conseil d’analyse économique )
Meyer Christine (Conseillère Direction générale FNMF)

Vidéo de la conférence :

Vidéo de la conférence

Intervenants (Fonctions à date de la conférence) :
Intervenants : Jean-Pierre Door (Député du Loiret) ; Brigitte Dormont (Professeur de sciences économiques) ; Pierre-Yves Geoffard (Directeur de recherche CNRS) ; Christine Meyer (Conseillère Direction générale FNMF)



Les documents associés à la conférence

De document présente le bouclier sanitaire ( objetifs, modalités, fonancement etc.)