Gouvernance

Terme en anglais : Governance
Voir aussi :
Concept enfant :
Concept parent :

Manière dont le pouvoir et l'autorité sont exercés, tant par les organismes publics que privés. Recouvre des questions telles que la gestion du secteur public, le cadre juridique, la responsabilité et la transparence.

L'euro n'est pas condamné à l'échec (cycle UO 2012-13)

Par Pascal Le Merrer,
Directeur des Journées de l'économie, ENS de Lyon

M. Jacques Sapir qui devait intervenir le 6 mai 2013 sur "Est-il possible de sauver l'euro" n'a pas pu intervenir. La conférence a donc assurée par Pascal Le Merrer sur le thème "L'euro n'est pas condamné à l'échec".

Conférence du cycle UO 2012-13 : Quel avenir pour l'Union européenne ?

vidéo

Intervenants : Jean-Raphaël Chaponnière(Chercheur associé à Asia Centre) ; Alice Ekman (Chercheur, responsable des activités Chine à l’Institut français des relations internationales (Ifri)) ; Alain Labat (Président de la Fédération des associations franco-chinoises) ; Martin Landais (Chef du bureau Asie-Océanie de la Direction générale du Trésor) et Serge Marti (Ancien rédacteur-en-chef économique au Monde)

vidéo

Intervenants: Mostapha Diss (Maître de conférences HDR en sciences économiques, l'Université Jean Monnet de Saint-Etienne) ; Bertrand Hauchecorne (Elu local dans le Loiret) ; Annick Laruelle (Professeur de recherche Ikerbasque au département d’économie de l’Université du Pays Basque (Bilbao, Espagne)) et Hervé Kéradec (Economie et Management)

vidéo

Intervenants : Antoinette Baujard (Directrice adjointe du GATE L-SE et Maître de conférence, Université Jean Monnet) ; Pascal Clouaire (Adjoint au Maire de Grenoble délégué à la démocratie locale) ; Vincent Merlin (Directeur de recherche CNRS, Université de Caen Normandie) ; Karine Van Der Straeten (Directrice de Recherche CNRS à la Toulouse School of Economics) et Ivan Best (La Tribune

Billet Les modes de scrutin fabriquent-ils les résultats ?

Antoinette Baujard se pose la question de la manière dont les électeurs expriment leurs suffrages. En s'appuyant sur une expérimentation faîte lors des élections présidentielles de 2012 et sur un article publié en 2014 dans Electoral Studies, elle explique que les votes multinominaux donnent des informations différentes sur les opinions politiques. Ce type de vote favorise les candidats inclusifs car les électeurs peuvent s'exprimer sur plusieurs candidats et l'importance du vote utile est atténuée. Changer le mode de scrutin changerait alors le résultat des élections.