Accords de libre échange : la grande polémique (Vidéo disponible)

Conférence organisée le 13 nov 2014

Après le semi échec du cycle de Doha à Bali, les négociations commerciales internationales se concentrent plus que jamais sur les accords régionaux. Deux méga accords lancés à l’initiative des États-Unis sont en cours de négociations : le Partenariat transatlantique sur le commerce et l’investissement (TTIP selon le sigle anglais) et le TransPacific Partnership (TPP).
Ce dernier qui de fait ne concerne pour le moment qu’une dizaine de pays d’Amérique, d’Océanie et d’Asie se présente comme une série de négociations bilatérales dont les plus difficiles semblent opposer les États-Unis et le Japon d’une part , les Etats-Unis et le Vietnam d’autre part.
La négociation transatlantique est plus ambitieuse dans son contenu et oppose deux des plus grandes puissances commerciales du monde. C’est aussi une négociation qui soulève bien des inquiétudes du coté de la société civile et des représentants des Parlements –des deux cotés de l’Atlantique- concernant notamment les régulations de toutes sortes sanitaires, sociales, sécuritaires etc. et la mise en place de systèmes de contrôle renforçant potentiellement le pouvoir des grandes entreprises face aux Etats. La demande légitime de transparence s’oppose au besoin de secret des parties qui négocient les traités.
Cette session s’efforcera de préciser les enjeux de ces méga deals.

Modérateur :

Lachèvre Cyrille (L'Opinion)

Intervenants :

Fouquin Michel (Conseiller au CEPII)
Jean Sébastien (Directeur du CEPII)
Trouvé Aurélie (Maître de conférences en économie, responsable du Conseil scientifique d'Attac)
Johnson Pierre-Marc (Ancien Premier ministre du Quebec, Avocat Grand témoin des Jéco 2014)

Vidéo de la conférence :

Intervenants : Michel Fouquin (Conseiller au CEPII), Sébastien Jean (Directeur du CEPII), Pierre-Marc Johnson (Ancien Premier ministre du Quebec, Avocat Grand témoin des Jéco 2014), Aurélie Trouvé (Maître de conférences en économie, responsable du Conseil scientifique d'Attac) et Cyrille Lachèvre (L'Opinion)