Le Japon : au-delà des mythes (Vidéo disponible)

Conférence organisée le 07 nov 2017

Le Japon a toujours fasciné les occidentaux, et particulièrement les français. C’est d’abord son extraordinaire civilisation qui a retenu l’attention, que des hommes comme Edmond de Goncourt et Émile Guimet ont beaucoup mieux fait connaître du grand public à la fin du XIXe siècle. Puis, quelques décennies plus tard, après la Deuxième guerre mondiale, Robert Guillain publiait dès 1969 un livre intitulé: Japon, troisième grand : c’est, cette fois, le « miracle économique » Japonais qui a été l’objet de bien des analyses.

Aujourd’hui, bien que mieux connu, ce pays intrigue toujours, même si son modèle économique est en crise. Cette session tentera tout d’abord, avec Pierre-François Souyri, de donner quelques clés de compréhension de sa position culturelle particulière : il est moderne, sans être occidental. Puis divers aspects de sa situation économique seront abordés pour mieux saisir les profondes mutations en cours : les interventions porteront sur « La grande transformation du capitalisme japonais », par Sébastien Lechevalier, et sur « Le compromis social japonais à l’épreuve des crises », par Adrienne Sala.

Pierre-François Souyri (Université de Genève). Le Japon: Moderne sans être occidental.
Sébastien Lechevalier (EHESS, Paris). La grande transformation du capitalisme japonais.
Adrienne Sala (Institut d’Asie Orientale, Lyon). Le compromis social japonais à l’épreuve des crises..

Président de séance

Faccarello Gilbert (Professeur d'économie à l'Université Panthéon-Assas)

Intervenants :

Sala Adrienne (Chercheuse post-doctorale en économie, rattachée à l’Institut d’Asie Orientale et A.T.E.R. à Sciences Po Lyon)
Lechevalier Sebastien (Directeur d'études à l'EHESS et président de la Fondation France Japon)
Souyri Pierre-François (Professeur à l’Université de Genève)

Vidéo de la conférence :

Intervenants : Gilbert Faccarello (Professeur d'économie à l'Université Panthéon-Assas) ; Sebastien Lechevalier (Directeur d'études à l'EHESS et président de la Fondation France Japon) ; Adrienne Sala (Chercheuse post-doctorale en économie, rattachée à l’Institut d’Asie Orientale et A.T.E.R. à Sciences Po Lyon) ; Pierre-François Souyri (Professeur à l’Université de Genève)