Retraites : la dernière réforme ? (vidéo disponible)

Conférence organisée le 07 nov 2019

Le système de retraite français a connu plusieurs réformes importantes depuis 1993. Elles l’ont remis sur une trajectoire d’équilibre financier, mais sans en simplifier la structure et sans en améliorer la lisibilité. Restait donc le grand chantier de l’harmonisation et de la simplification des règles. Ce chantier était-il incontournable ? En quoi le passage à un système par points répond-il à ces besoins ? A-t-on la garantie qu’il préservera ce à quoi sont attachés les retraités et futurs retraités : des droits futurs suffisamment élevés, des propriétés redistributives conformes aux grands principes d’équité ? Comment le nouveau système peut-il être piloté ? Comment gérer la transition ? Y-a-t-il un risque de donner trop de poids aux contraintes financières, au détriment de l’objectif social ?

Modérateur :

Vittori Jean-Marc (Editorialiste Les Echos)

Intervenants :

Boulhol Hervé (Economiste à l'OCDE)
Lavigne Anne (Professeur de Sciences Economiques (Université d'Orléans))
Bozio Antoine (Directeur de l’institut des politiques publiques et membre du Conseil d’analyse économique )
Aubin Virginie (Secrétaire confédérale en charge des retraites à la CFDT et membre du Conseil d’orientation des retraites (COR))

Vidéo de la conférence :

Cliquer sur le menu.

Introduction

La situation : France vs OCDE

Un régime équilibré ?

La position de la CFDT

Compte notionnel / compte à points

Du programme au projet

L'état du système actuel

Questions salle

14% du PIB

Les gagnants / les perdants de la réforme

Vidéo de la conférence Jéco 2019 Retraite la dernière réforme.

Intervenants : Virginie Aubin (Secrétaire confédérale en charge des retraites à la CFDT et membre du Conseil d’orientation des retraites (COR)) ; Hervé Boulhol (Economiste principal à la Direction de l'emploi, du travail et des affaires sociales, OCDE) ; Antoine Bozio (Directeur de l’Institut des politiques publiques (IPP), EHESS, PSE) ; Anne Lavigne (Responsable des études au Conseil d’orientation des retraites) et Jean-Marc Vittori (Les Echos)