Matinale de l'économie de l'Assemblée nationale 2015 : Une société plus juste avec une économie plus forte : comment faire ?

Si les effets de ruissellement des revenus des plus riches vers le reste de la société à travers la consommation et l’investissement est des plus incertains, il faut s’interroger sur les orientations à donner aux politiques publiques afin de contrer l’aggravation des inégalités de revenu. Peut-on se contenter de programmes de lutte contre la pauvreté et du système redistributif en place? Faut-il repenser l'Etat-Providence, engager une réforme fiscale de grande ampleur?

Matinale de l'économie de l'Assemblée nationale 2015 : Quand le creusement des inégalités pèse sur la croissance

On assiste depuis trente ans à un accroissement des inégalités de revenu à l’intérieur des pays de l’OCDE comme dans les pays émergents. L’OCDE comme le FMI et la Banque mondiale s’accordent à dire aujourd’hui que les inégalités nuisent à la croissance. On sait que les inégalités peuvent affaiblir les valeurs sociales que sont la confiance ou la solidarité, fragiliser la démocratie, accroître la pauvreté et l'exclusion.

Nocturne de l’économie - Université Paris Nanterre 2017 : La fin de la globalisation financière ?

La crise financière de 2007-08, partie d’un petit segment du marché du crédit américain a rapidement ébranlé la finance mondiale. La crise des dettes souveraines en Europe et la fragmentation financière qui l’a accompagnée est une crise de la globalisation financière. Pour autant les défis du financement de la transition énergétique et ceux de la stabilité financière, qui sont des biens publics globaux, s’affranchissant des frontières et ne peuvent aujourd’hui être relevés qu’à un niveau global et transnational.

Nocturne de l’économie - Université Paris Nanterre 2017 : Le retour du protectionnisme ?

La mondialisation, sous son versant libre échange, est censée être source de développement économique. Elle est de plus en plus perçue comme étant à l’origine du creusement des inégalités entre les plus riches et les plus pauvres dans les pays développés. Les perdants de la mondialisation aux États-Unis auraient ainsi largement contribué à l’élection de Donald Trump, séduits par son programme explicitement protectionniste. Les premiers décrets signés par le nouveau Président montrent sa volonté de placer ce protectionnisme au cœur de sa politique économique.

Matinale de l'économie de l'Assemblée national 2016 : Table 2 : Peut-il y avoir une politique européenne d'accueil des réfugiés ?

Les migrations liées aux demandes d'asile provoquées par les chocs et les conflits de guerre (Syrie par exemple) constituent un défi majeur pour la communauté internationale et singulièrement pour l'Union Européenne. L'arrivée de près de 1,5 millions de réfugiés dans les pays de l'OCDE dont 1,3 Millions en Europe au cours de l’année 2015 met l'Union Européenne et les Etats membres face à leurs responsabilités.

vidéo

Intervenants :  Patrick Artus (Chef économiste de Natixis et membre du Comité Exécutif, Professeur-associé d'économie à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) ; Roger Guesnerie (Professeur émérite au Collège de France et Président d’honneur de l'Ecole d'économie de Paris) ; Jean-Marc Jancovici (Président de The Shift Project et associé de Carbone 4) ; David Kimelfeld (Président de la Métropole de Lyon) ;  Isabelle Kocher (Directeur Général d’ENGIE) ; Patrick Pouyanné (Président-directeur général de TOTAL S.A) et Jean-Paul Chapel (France 2)

video : Information : démêler le vrai du faux

Intervenants : Ronan Cherel (Professeur d'histoire-géographie au collège Rosa Parks de Rennes), Frédéric Garlan (Directeur du bureau régional de Lyon de l'Agence France-Presse), Erwan Le Pennec (Professeur associé au département de mathématiques appliquées de l'École polytechnique), Najat Vallaud-Belkacem (Ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche) et Emmanuel Cugny (France Info ; membre du bureau de l'Ajef)