Propriété privée

Terme employé également pour : Bien privé, Bien propre
Terme en anglais : Private ownership
Voir aussi :
Concept parent :

video : Karl Marx au XXIe siècle

Intervenants : André Orléan (Directeur de Recherches Émérite au CNRS) ; Michel Aglietta (Professeur émérite d’économie (université Paris-Nanterre), conseiller scientifique au CEPII et à France Stratégie) ; Catherine Colliot-Thélène (Professeur émérite de philosophie à l’Université de Rennes 1) et Cédric Durand (Maître de Conférences, CEPN (Université Paris 13))

Vidéo

Intervenants : Florence Goffette-Nagot (Chargée de recherche CNRS au GATE Lyon Saint-Etienne), Jean-Michel Mangeot (Délégué général de la Fédération des Promoteurs Immobiliers), Claude Taffin (Directeur scientifique de Dinamic), Alain Trannoy (Directeur de l'Aix-Marseille School of Economics, membre du Cercle des économistes et du Conseil d’analyse économique ) et Jean-Marc Vittori (Les Echos)

Partenariats Public-Privé: Quoi? Pourquoi? (et pourquoi c'est si difficile!)

Cette présentation expose la théorie économique autour des Partenariats Public-Privé (PPP). En théorie, il existe une grande variété de modes d'organisations, dont l'efficacité dépend de la nature de la transaction, de la qualité de la gourvernance et de la qualité des institutions. Le problème est donc de trouver le mode d'organisation le plus adéquat au type de transaction, ce qui explique l'apparition des PPP.

Vidéo La finance va-t-elle vraiment changer? 1/3

Intervenants : Catherine Lubochinsky (Professeur de sciences économiques, Université Paris II), Sylvie Matherat (Directeur, direction de la stabilité financière, Banque de France), Matthieu Pigasse (Associé-gérant, Banque Lazard), Edouard Vieillefond (Secrétaire général adjoint -Direction de la Régulation et des Affaires Internationales AMF) et Bernard Simler (Inspecteur Général de l’Education Nationale et Vice-président de l’IEFP)
Comédienne : Charlotte Ramond

Article de la Tribune: Sortir du cercle vicieux bancaire

Dans cet article paru dans la Tribune le 25 février 2009, Olivier Klein explique les mécanismes qui mènent au cercle vicieux bancaire. Il juge que si les investissements dans le capital des banques mis en place par les États sont nécessaires, ils ne sont pas suffisants. Il recommande alors une coopération internationale et une révision des normes prudentielles procycliques.