Société transnationale

Terme employé également pour : Entreprise internationale, Entreprise multinationale
Terme en anglais : Transnational corporations
Voir aussi :
Concept parent :

Société fonctionnant dans plusieurs pays mais dont les services et même les outils de production sont souvent localisés à l'extérieur de ces pays.

Vidéo : Taxer vraiment les multinationales

Intervenants : Vacher Jean-Pierre (Lyon Décideurs) ; Delatte Anne-Laure (Directrice adjointe du CEPII) ; Cambolin Marine (Avocat associé chez Mazars Société d'Avocats) ; Baranger Séverine (Conseillère du Bureau du Directeur du Centre de Politique et d’Administration Fiscales de l’OCDE) ; Toubal Farid (Professeur de Science Economie à l'ENS de Cachan et conseiller scientifique au CEPII) et Rehbinder Lison (Chargée de plaidoyer Financement du développement au CCFD-Terre Solidaire)

Vidéo : A-t-on vraiment progressé sur la régulation financière ?

Intervenants : Président de session : Marc-Olivier Strauss-Kahn (Directeur général honoraire, Banque de France) ; Laurent Clerc (Directeur d’étude et d’analyse des risques à l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution) ; Jézabel Couppey-Soubeyran (maîtresse de conférences en sciences économiques, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et conseillère éditoriale au CEPII) ; Isabelle Ferrand (Directrice générale adjointe, Crédit mutuel) et Catherine Lubochinsky (Professeur de sciences économiques, Université Paris II)

Matinale de l'économie de l'Assemblée nationale 2015 : Une société plus juste avec une économie plus forte : comment faire ?

Si les effets de ruissellement des revenus des plus riches vers le reste de la société à travers la consommation et l’investissement est des plus incertains, il faut s’interroger sur les orientations à donner aux politiques publiques afin de contrer l’aggravation des inégalités de revenu. Peut-on se contenter de programmes de lutte contre la pauvreté et du système redistributif en place? Faut-il repenser l'Etat-Providence, engager une réforme fiscale de grande ampleur?

Autre regard

Graphiques utilisés par Olivier Passet pour introduire les thèmes de la discussion lors de la conférence. Graphiques sur PIB / population en âge de travailler depuis pour la France, le Japon et les Etats-Unis ; la protection sociales ; le poid de l'industrie dans la Valeur ajoutée ; le poids des multinationales.

vidéo : La fin des paradis fiscaux ? (conf. 2016)

Intervenants : Marie-Pascale Antoni (Directrice-des affaires fiscales au Mouvement des Entreprises de France (MEDEF)), Philippe Lamberts (Député européen (Groupe des Verts/ALE)), Pascal Luquet (Avocat fiscaliste, Associé de Mazars Société d'Avocats), Giorgia Maffini (Chef adjointe de la Division des Politiques Fiscales et Statistiques, Centre de politique et d'administration fiscales (CTP) de l'OCDE), Dominique Nivat (Economiste, statisticien, chef du Service des investissements directs à la Direction générale des statistiques de la Banque de France) et Christian Chavagneux (Alternatives Ec

Les investissements directs étrangers et la balance des paiements

Présentation de la réforme sur la comptabilisation des IDE dans les balances des paiements. Au niveau des diapositives on retrouve des graphiques sur les IDE entrant et sortant (données trimestrielles) selon  la méthode classique et des graphiques (volume des iDE entrant et sortant) selon les deux méthodologies ainsi que les effets sur les stockes et flux de revenus d'investissement. 

Vidéo : Le monde est devenu différent

Intervenants : Patrick Artus (Chef économiste de Natixis et membre du Comité Exécutif, Professeur-associé d'économie à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) ; Laurent Berger (Secrétaire national de la CFDT) ; Louis Gallois (Président du Conseil de surveillance de PSA Groupe) ; Cécilia Garcia Penalosa (Directeur de recherche au Cnrs et membre de l’École d’économie d’Aix-Marseille) ; Gervais Pellissier (Directeur général délégué d’Orange SA) ; Jean Pisani-Ferry (Commissaire général de France Stratégie) et Jean-Paul Chapel (France 2)

vidéo : Nouveaux défis des émergents

Intervenants : Patrick Artus (Chef économiste de Natixis et membre du Comité Exécutif, Professeur-associé d'économie à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Jean-Louis Borloo (Président et fondateur de l’association ''Energies pour l’Afrique''),  Michel Fouquin (Conseiller au CEPII),  Gaël Giraud (Chef économiste de l’Agence Française de Développement), Pierre Jacquet (Président du Global Development Network (GDN)), Sandra Poncet (Professeur à Paris 1 et CEPII) et Antoine Reverchon (Le Monde)

Vidéo : Quand le commerce mondial devient un jeu de piste

Intervenants : Philippe Blandin (Secrétaire Général de Mecachrome), Martine Durand (Directeur des statistiques et Chef Statisticien de l’OCDE), Eric Dusseux (Vice-président Stratégie de Sanofi Pasteur), Michael Roberts (Coordinateur de l'aide au commerce de l'OMC), Farid Toubal (Professeur de Science Economie à l'ENS de Cachan et conseiller scientifique au CEPII), Eric Le Boucher (Enjeux Les Echos)

Vidéo : Innovation et international : ces entreprises qui gagnent

Intervenants : Président de session: Pierre Lellouche (Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, chargé du Commerce extérieur),  Guy Chifflot (Président Directeur Général du Groupe ORAPI),  Michel Godet (Professeur au Conservatoire National des Arts et Métiers), Philippe Grillot (Président de la CCI de Lyon),  Eric Jacquet (Président-directeur général de Jacquet Metal Service), Frédéric Maurel (Directeur régional Groupe Mazars) et Emmanuel Lechypre L'Expansion

Pouvoir, politique et socioéconomie : Une analyse perrouxienne du système et des firmes capitalistes

Cet article est une contribution à l’histoire de la pensée économique et à l’économie de la firme qui vise à montrer la richesse et la portée théoriques des réflexions et des conceptualisations proposées par François Perroux dans la compréhension de la nature socioéconomique des firmes du capitalisme. À contre-courant de l’économie dominante, le social et le politique constituent dans la pensée perrouxienne les deux ingrédients qui permettent d’analyser substantiellement les relations de pouvoir guidant les dynamiques et le régime de gouvernement des institutions telles les firmes.