Niveaux de vie et inégalités : mesure et perceptions

Conférence organisée le 06 nov 2019

Le pouvoir d’achat des ménages a stagné depuis la crise des subprimes : ce n’est que tout récemment qu’il a retrouvé son niveau de 2007. Une aussi longue période de surplace n’avait pas été observée depuis les années 1980. Mais une grande partie de l’opinion exprime un ressenti encore moins favorable, celui d’un recul tendanciel du niveau de vie. Quelles explications donner à ce hiatus ? La mesure des revenus nominaux semble hors de cause. S’agit-il plutôt d’un problème de qualité des indices de prix qui permettent de passer des revenus nominaux au pouvoir d’achat ? Que recouvre d’ailleurs ce terme de pouvoir d’achat et en quoi la mesure des prix recoupe-t-elle ou pas la notion plus subjective de coût de la vie ? L’écart entre mesure et perceptions tient-il plutôt à un creusement des inégalités, ou encore au manque de perspectives individuelles qui découlerait d’un déficit de mobilité sociale ?

Modérateur :

De Tricornot Adrien

Intervenants :

Blanchet Didier (Insee, chercheur associé à l'Institut des Politiques Publiques)
Dherbecourt Clément (Chef de projets à France Stratégie)
Goupille-Lebret Jonathan (post-doctorant à l'École Normale Supérieure de Lyon et chercheur affilié à l'INSEAD et au World Inequality Lab)
Jany-Catrice Florence (Professeur à l’Université de Lille 1)

Vidéo de la conférence :