Nouveaux défis des émergents (Vidéo disponible)

Conférence organisée le 15 oct 2015

Le ralentissement de la croissance totale ou de la croissance industrielle des grands pays émergents est impressionnant.

Il implique que ces pays ne contribuent plus à la croissance mondiale et qu’il a recul des prix mondiaux des matières premières. Les causes du ralentissement des émergents sont multiples.

En Chine, hausse du coût du travail plus rapide que celle du niveau de gamme de la production ; en Russie, absence de diversification hors de la production de matières premières (« maladie hollandaise ») ; au Brésil, en Inde, en Afrique du Sud, en Turquie, insuffisance des investissements publics dans l’éducation, l’énergie, les infrastructures de transport.

La nature structurelle de ces problèmes implique que la crise de croissance des grands pays émergents sera durable : que se passe-t-il alors dans l’économie mondiale si le « moteur » des émergents s’arrête ? Quelles erreurs de politique économique ont été commises ? Y-a-t-il des exemples de pays émergents à croissance robuste et d’où vient-elle ?

Modérateur :

Reverchon Antoine (Directeur du Monde Economie)

Intervenants :

Artus Patrick (Chef économiste de Natixis et membre du Comité Exécutif, Professeur-associé d'économie à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne )
Fouquin Michel (Conseiller au CEPII)
Giraud Gaël (Chef économiste de l’Agence Française de Développement)
Borloo Jean-Louis (Président et fondateur de l’association ''Energies pour l’Afrique'')
Jacquet Pierre (Président du Global Development Network (GDN))
Poncet Sandra (Professeur à Paris 1 et CEPII)

Vidéo de la conférence :

Intervenants : Patrick Artus (Chef économiste de Natixis et membre du Comité Exécutif, Professeur-associé d'économie à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Jean-Louis Borloo (Président et fondateur de l’association ''Energies pour l’Afrique''),  Michel Fouquin (Conseiller au CEPII),  Gaël Giraud (Chef économiste de l’Agence Française de Développement), Pierre Jacquet (Président du Global Development Network (GDN)), Sandra Poncet (Professeur à Paris 1 et CEPII) et Antoine Reverchon (Le Monde)