Produire autrement pour vivre mieux (Vidéo disponible)

Conférence organisée le 08 nov 2012

Alors que la croissance tarde à revenir sous sa forme ancienne, une autre croissance n’est-elle pas en train de naître sous nos yeux ? Chaque discipline (philosophie, sociologie, économie) en parle dans son langage (économie de la fonctionnalité, économie circulaire, économie de l’immatériel, économie quaternaire...). Dans cette conférence, Philippe Aghion, grand expert de la théorie de la croissance et des cycles longs donne ses réactions à ces différentes visions de la nouvelle économie.

Modérateur :

Fabre Thierry (Rédacteur en chef adjoint de Challenges)

Intervenants :

Debonneuil Michèle (Inspecteur général des Finances)
Aghion Philippe (Professeur au Collège de France, Chaire «Institutions, Innovation, et Croissance»)
Grosse François (Senior Vice-President, Digital Services, Veolia Environnement)
du Tertre Christian (Professeur d'économie et Vice-Président de l'université Paris Diderot - Paris 7)

Vidéo de la conférence :

Intervenants : Philippe Aghion (Professeur de Sciences économiques (Université d'Harvard)), Michèle Debonneuil (Inspecteur général des Finances), Christian du Tertre (Professeur d'économie et Vice-Président de l'université Paris Diderot - Paris 7), François Grosse (Senior Vice-President, Digital Services, Veolia Environnement) et Thierry Fabre (Challenges)




Les documents associés à la conférence

La crise financière actuelle n’est qu’un aspect d’une crise structurelle plus profonde : celle du modèle industriel fordien, de plus en plus contradictoire avec les exigences du développement durable. Parmi différents «modèles économiques d’entreprise» alternatifs, l’économie de la fonctionnalité est le seul qui propose un réel régime de développement durable à la mesure des enjeux. Pour y parvenir, la capacité d’innovation institutionnelle sera déterminante.




Diapositives présentées par Michèle Debonneuil lors de son intervention. Apres quelques définitions, elle présente les modifications à venir notamment des nouveaux modes de consommation.