Quels moteurs pour la croissance africaine ?

Conférence organisée le 06 nov 2019

L'Afrique sub-Saharienne représente le plus gros enjeu de développement économique des années qui viennent. On prévoit déjà que le premier Objectif de Développement Durable qui vise moins de 3% de pauvreté extrême à l'horizon de 2030 sera très loin d'être atteint. Après une embellie au début du millénaire, la croissance du PIB Par tête stagne depuis 2015 du fait d'une population qui augment à près de 3% par an. Le Fonds Monétaire prévoit que la stagnation se prolongera en 2019 et 2020. On sait aussi que le continent africain deviendra progressivement le principal siège de pauvreté extrême dans le monde avec toutes les menaces que représentent cette situation, en termes de conflits locaux, mouvements sociaux et pression migratoire. Quel peut être le moteur de croissance et développement d'une population qui atteindra les deux milliards et le quart de la population mondiale dans les 15 prochaines années ? L'exportation de matières premières, pétrolières, minérales ou agricoles sur laquelle repose essentiellement sa croissance économique rend l'Afrique étroitement dépendante de la croissance mondiale et suffit à peine à maintenir son niveau de vie. Si des perspectives plus engageantes apparaissent dans certains pays et certains secteurs, peuvent-elles à terme permettre de combler une partie de l'écart de développement entre l'Afrique et le reste du monde ?

Modérateur :

Mens Yann (Rédacteur en chef International)

Intervenants :

Bourguignon François (chaire émérite à Paris School of Economics )
Dufrénot Gilles (Professeur à l’Ecole d’Economie de Marseille et chercheur associé au CEPII)
Chauvet Lisa (Chargée de recherche à l'IRD)
Sévérino Jean-Michel (Président Investisseurs et Partenaires)

Vidéo de la conférence :