Nocturne de la santé 2014 : Quel est l’apport économique et social des innovations en santé ?

Conférence Nocturne de la santé 2014 sur le thème :«L’innovation médicale : source de progrès ? source d’inégalités ?» organisée le 13 octobre 2014.

Avec :

Florence Agostino, Directrice de Lyonbiopôle, Stéphane Lavallée, Président de Bizmedtech et Eric Dusseux, vice-président stratégie de Sanofi Pasteur.
Grand témoin : Brigitte Dormont, Titulaire de la Chaire Santé Dauphine

vidéo

Intervenants : Yann Algan (Professeur d'économie à Sciences Po), Carlotta Balestra (Analyste politique à l'OCDE), Lucas Chancel (Chercheur à l'Iddri, enseignant à Sciences Po), Alexandra Roulet (Ph.D d’économie à l’université d’Harvard), Claudia Senik (Professeur de Sciences économiques (Université Paris-4 Sorbonne - PSE)) et Philippe Lefébure (France Inter)

Les dépenses de santé - Une augmentation salutaire?

Cet opuscule, publié par le CEPREMAP (Centre pour la Recherche Economique et ses Applications), étudie le lien entre l'accroissement de la longétivité et l'augmentation continuelle de la part du PIB consacrée aux dépenses de santé. Selon Brigitte Dormont, le vieillissement de la population joue un rôle mineur dans l'augmentation des dépenses de santé. En revanche, la dynamique du progès médical joue un rôle important.

Vidéo 3 / 3 questions du public

Intervenants : Didier Blanchet (Responsable du département des Etudes Economiques d'Ensemble (INSEE)), François Bourguignon (Directeur de l'Ecole d'économie de Paris), Roger Guesnerie (Professeur de Sciences économiques), Laurence Rioux (Chercheur au Centre de Recherches en Economie et Statistique) et Serge Marti (Vice-président de l'Association des journalistes économiques et financiers)

Vidéo 2 / 3

Intervenants : Didier Blanchet (Responsable du département des Etudes Economiques d'Ensemble (INSEE)), François Bourguignon (Directeur de l'Ecole d'économie de Paris), Roger Guesnerie (Professeur de Sciences économiques), Laurence Rioux (Chercheur au Centre de Recherches en Economie et Statistique) et Serge Marti (Vice-président de l'Association des journalistes économiques et financiers)

Au-delà du PIB : réconcilier ce qui compte et ce que l'on compte.

Publication des économistes de l'UCL. Regard économique (décembre 2009)

Après en avoir rappelé l'enjeu principal "Réconcilier ce qui compte et ce que l'on compte", les auteurs se proposent d'établir un bilan du rapport Stiglitz, mettant en avant ses acquis (considérer des résultats plutôt qu'une production évaluée monétairement, prendre en compte des patrimoines dans leur diversité, intégrer des questions de répartition) et proposant des prolongements (décloisonner les champs de réflexion, clarifier les dimensions politiques du débat).