Mondialisation

Terme en anglais : Globalization
Concept parent :

Transnationalisation, axée sur le marché, des relations économiques (commerce, investissement étranger, flux financier), conduisant à l'accroissement de l'interdépendance économique et réduisant en conséquence la capacité des gouvernements à contrôler l'économie nationale.

Nocturne de l’économie - Université Paris Nanterre 2017 : La fin de la globalisation financière ?

La crise financière de 2007-08, partie d’un petit segment du marché du crédit américain a rapidement ébranlé la finance mondiale. La crise des dettes souveraines en Europe et la fragmentation financière qui l’a accompagnée est une crise de la globalisation financière. Pour autant les défis du financement de la transition énergétique et ceux de la stabilité financière, qui sont des biens publics globaux, s’affranchissant des frontières et ne peuvent aujourd’hui être relevés qu’à un niveau global et transnational.

Nocturne de l’économie - Université Paris Nanterre 2017 : Le retour du protectionnisme ?

La mondialisation, sous son versant libre échange, est censée être source de développement économique. Elle est de plus en plus perçue comme étant à l’origine du creusement des inégalités entre les plus riches et les plus pauvres dans les pays développés. Les perdants de la mondialisation aux États-Unis auraient ainsi largement contribué à l’élection de Donald Trump, séduits par son programme explicitement protectionniste. Les premiers décrets signés par le nouveau Président montrent sa volonté de placer ce protectionnisme au cœur de sa politique économique.

Vidéo

Intervenants :
Combes Pierre-Philippe (Directeur de Recherche CNRS en économie au GATE – Lyon Saint-Etienne) ;
Levratto Nadine (Chargée de Recherche au CNRS-université de Paris ouest Nanterre) ;
Lévêque François (Professeur d'économie à Mines ParisTech) ;
Foddis Jean-Charles (Executive Director ADERLY - INVEST IN LYON / ONLYLYON) et Gonguet Jean-Pierre (Journaliste indépendant)

video

Intervenants : Stiglitz Joseph E. (Professeur d'économie à l'Université de Columbia et Prix nobel d'économie en 2001) ; Simula Laurent (Professeur des Universités en sciences économiques Ecole Normale Supérieure de Lyon & UMR GATE-LSE) et Pinton Jean-François (Président de l'ENS de Lyon)