D’où viennent les inégalités face à la santé? (Vidéo disponible)

Conférence organisée le 15 nov 2013

Alors que la dépense de santé est plus élevée en France que dans beaucoup d’autres pays développés, nos performances sont bonnes sans être exceptionnelles. La France est au premier rang européen pour l’espérance de vie des femmes à la naissance, mais plutôt mal placée pour celle des hommes. Mais surtout, plusieurs études signalent une contre-performance manifeste pour les inégalités sociales de santé : la comparaison sur onze pays européens des écarts de mortalité entre travailleurs manuels et non manuels révèle que c’est en France qu’ils sont les plus élevés, ce résultat étant attribuable à de fortes différences sociales de mortalité par cirrhose du foie et cancer des voies aéro-digestives. Les inégalités de mortalité prématurées selon l’emploi ou le niveau d’éducation sont également plus importantes en France que dans la plupart des pays d’Europe de l’Ouest. L’influence des systèmes de soins sur les inégalités sociales de santé reste controversée. Il est clair cependant que l’organisation de la médecine générale en France n’incite guère aux actions de prévention des consommations à risques. En outre, la faible implantation des généralistes dans les zones rurales périurbaines limite l’accès des populations concernées à des examens de dépistage qui permettraient une prise en charge précoce. Quelle est l’étendue des inégalités sociales de santé en France ? Quel rôle doit-on attribuer à l’organisation du système de soins ? Les inégalités sociales de santé sont-elles plus intolérables que d’autres inégalités, portant par exemple sur le logement ou l’éducation ? Telles seront les questions abordées dans cette table ronde.

Modérateur :

Cadu Clotilde (Journaliste à Marianne)

Intervenants :

Fouquin Michel (Conseiller au CEPII)
Jean Sébastien (Directeur du CEPII)

Vidéo de la conférence :

Conférence des Jéco 2013
Brigitte Dormont (Professeur de sciences économiques (PSL, Université Paris Dauphine ) et membre du Conseil d’analyse économique), Thibault Gajdos (Directeur de recherche GREQAM), Florence Jusot (Professeur en sciences économiques à l'Université de Rouen et chercheur à l'Université de Paris Dauphine), Claude Leicher (Président de MG France), Clotilde Cadu (Marianne)




Les documents associés à la conférence

Rappel du contexte actuel dans lequel se trouve le domaine de la santé et proposition d'arbitrage et de solution comme par exemple, changer de logique dans l'allocation des ressources et trouver des marges d'efficience si elles existent.

Intervenants : Brigitte Dormont (Professeur de sciences économiques (PSL, Université Paris Dauphine ) et membre du Conseil d’analyse économique), Thibault Gajdos (Directeur de recherche GREQAM), Florence Jusot (Professeur en sciences économiques à l'Université de Rouen et chercheur à l'Université de Paris Dauphine), Claude Leicher (Président de MG France), Clotilde Cadu (Marianne)




Que peut faire le système de santé par rapport aux ISS (constats / prévention) ?

Intervenants : Brigitte Dormont (Professeur de sciences économiques (PSL, Université Paris Dauphine ) et membre du Conseil d’analyse économique), Thibault Gajdos (Directeur de recherche GREQAM), Florence Jusot (Professeur en sciences économiques à l'Université de Rouen et chercheur à l'Université de Paris Dauphine), Claude Leicher (Président de MG France), Clotilde Cadu (Marianne)




Explications des raisons des inégalités face à la santé.

Intervenants : Brigitte Dormont (Professeur de sciences économiques (PSL, Université Paris Dauphine ) et membre du Conseil d’analyse économique), Thibault Gajdos (Directeur de recherche GREQAM), Florence Jusot (Professeur en sciences économiques à l'Université de Rouen et chercheur à l'Université de Paris Dauphine), Claude Leicher (Président de MG France), Clotilde Cadu (Marianne)




Le constat et les causes des inégalités sociales de santé (espérance de vie, recours à la santé par rapport aux CSP) et les leviers d'action envisageables.

Intervenants : Brigitte Dormont (Professeur de sciences économiques (PSL, Université Paris Dauphine ) et membre du Conseil d’analyse économique), Thibault Gajdos (Directeur de recherche GREQAM), Florence Jusot (Professeur en sciences économiques à l'Université de Rouen et chercheur à l'Université de Paris Dauphine), Claude Leicher (Président de MG France), Clotilde Cadu (Marianne)