Plus de femmes pour croître plus et mieux ?

Conférence organisée le 07 nov 2019

Les chiffres sont sans appel : les femmes sont sous-représentées à la fois au niveau macroéconomique dans la population active et au niveau microéconomique dans les postes de dirigeants. En moyenne, le taux de participation des femmes au marché du travail est inférieur de 6,4 points pour les pays de l’OCDE. Ces inégalités ont un coût économique important : au niveau mondial, les femmes représentent plus de 50 % de la population et on estime qu’elles contribuent seulement à 37 % du PIB. Dans un discours, Janet Yellen, alors Présidente de la Réserve Fédérale américaine, mentionnait que la croissance potentielle des Etats-unis pourrait augmenter de 5 point de pourcentage à moyen terme si le taux de participation des femmes américaines augmentait pour atteindre celui des hommes. Qu’en est-il en Europe ?

Réduire les inégalités entre les femmes et les hommes, c’est aussi s’engager pour plus de croissance économique. Partager un diagnostic éclairé et critique, mais aussi adopter une perspective historique sont nécessaires pour progresser. Pourquoi ces inégalités persistent ? Comment les mesurer ? Quels sont les facteurs explicatifs ? Quel est le coût économique des inégalités hommes/femmes ? Pourquoi la parité de genre est-elle vecteur de croissance économique en Europe et partout ailleurs dans le monde ? Quels leviers faut-il utiliser pour remédier à ces inégalités ? que peuvent faire les autorités publiques et que doivent faire les acteurs privés ?

Président de séance

Assouan Emmanuelle (Directrice de la Direction des Systèmes de paiement et des Infrastructures de marché, au sein de la Direction Générale de la Stabilité financière et des Opérations de la Banque de France)

Intervenants :

Guenebaut Sophie (Directrice Développement du Management et des Organisations du Groupe SEB )
Queisser Monika (Responsable du projet «égalité homme-femme» à l’OCDE et Chef de la Division des politiques sociales, Direction de l'emploi, du travail et des affaires sociales)
Rathle Marika (Spencer Stuart)
Chauvin Virginie (Responsable audit France chez Mazars et directrice générale de Mazars SA.)
Praet Peter (Ancien membre du Directoire de la Banque centrale européenne)

Vidéo de la conférence :