Réinventer l’Europe de l’énergie (vidéo disponible)

Conférence organisée le 08 nov 2018

Le bilan de la politique de l'énergie européenne est objet de débat : marché de gros de l'électricité sans direction, déclin des opérateurs électriques, retards dans la décarbonation du mix électrique, sécurité d'approvisionnement en recul.

La conciliation des trois objectifs de compétitivité, sécurité d'approvisionnement et lutte contre le réchauffement climatique, légitime sur le papier n'a pas donné lieu à l'élaboration de règles d'arbitrage et a conduit en pratique à privilégier l'objectif de compétitivité assimilé au démantèlement des incumbents et à négliger l'objectif de sécurité d'approvisionnement. L'Union de l'énergie a été dans ce contexte un objectif sans cesse recherché et sans cesse différé. Une éventuelle union devrait être pensée à nouveaux frais, elle devrait reposer sur un agenda explicite, formuler des priorités et s'y tenir, écarter l'agenda caché de sortie du nucléaire repenser le market design du secteur. C'est à cet exercice que se livreront les participants.

Modérateur :

Duval Guillaume (Rédacteur en chef Alternatives Economiques)

Intervenants :

Laffaye Hervé (Directeur général délégué de RTE, en charge des affaires européennes et internationales et de la diversification)
Cohen Elie (Directeur de recherche CNRS)
Finon Dominique (Directeur de Recherche émérite au CNRS, Centre International de Recherche sur l’Environnement et le Développement (CNRS et ENPC))
Demur Gaspard (Assistant du Directeur Général de la DG ENERGIE)
Dassa François (Directeur de la Mission Prospective et Relations Internationales d’EDF au sein de la Direction Innovation Stratégie et Programmation)

Vidéo de la conférence :

Cliquer sur le menu.

Introduction

1/ Le tableau de la situation

2/ L'Europe de l'énergie,incohérence des objectifs et des moyens

3/ Des pistes de solution pour revoir la politique énergétique européenne

4/ Les projets de l'Union-Européenne

5/ L'analyse du gestionnaire du réseau

6/ Réactions des intervenants

7/ Questions salle et conclusions des intervenants

Intervenants : Elie Cohen (Directeur de recherche CNRS) ; François Dassa (Directeur de la Mission Prospective et Relations Internationales d’EDF au sein de la Direction Innovation Stratégie et Programmation) ; Gaspard Demur (Assistant du Directeur Général de la DG ENERGIE) ; Dominique Finon (Directeur de Recherche émérite au CNRS, Centre International de Recherche sur l’Environnement et le Développement (CNRS et ENPC) ; Hervé Laffaye (Directeur général délégué de RTE, en charge des affaires européennes et internationales et de la diversification) et Guillaume Duval (Alternatives Economiques)




Les documents associés à la conférence

RTE élabore et publie chaque année le « Bilan prévisionnel » de l’équilibre entre l’offre et la demande d’électricité, conformément à sa mission confiée par la loi.

RTE a établi cinq scénarios pour la réussite de la transition énergétique, de l’hiver 2018-2019 à 2035. Réalisé en concertation avec l’ensemble des acteurs (producteurs, fournisseurs, distributeurs d’électricité et de gaz, ONG, organisations professionnelles, universitaires et think-tanks, institutions) et élaboré à partir de 50 000 simulations, le Bilan prévisionnel établit des scénarios robustes et exhaustifs. Le Bilan prévisionnel a pour vocation d’éclairer les décisions sur les choix énergétiques permettant de disposer d’une alimentation électrique sûre et durable en 2035.

Horizon 2025
La fermeture d’un nombre important de réacteurs nucléaires (de l’ordre de vingt-quatre) doit être accompagnée par une forte accélération du développement des énergies renouvelables et de la construction de nouvelles centrales au gaz (plus de 11 000 MW) pour atteindre l’objectif de 50% de production nucléaire, fixé par la loi de transition énergétique.
Horizon 2035 : 5 scénarios volontairement contrastés pour accompagner les décisions qui construisent le système électrique de demain.
Tous les scénarios envisagés (Ohm, Ampère, Hertz, Volt et Watt) aboutissent à :
- Une croissance forte des énergies renouvelables ;
- La fermeture de réacteurs nucléaires ;
- Une évolution de la consommation électrique (stable ou en baisse dans toutes les simulations) ;
- Le développement massif du véhicule électrique ;
- La croissance de l’autoconsommation électrique.




Les liens vers des sites ou documents internet associés à cette conférence