A-t-on vraiment progressé sur la régulation financière ?

Conférence organisée le 07 nov 2019

La crise financière de 2007-2009 a révélé bien des dysfonctionnements dans la finance, du côté des marchés comme des instances de régulation. Elle a fait apparaître les problèmes de gouvernance et l’insuffisance d’une approche prudentielle, trop souvent limitée au seul secteur bancaire, sans considérer les interactions avec les autres intermédiaires financiers. La réponse réglementaire à ces dysfonctionnements a été de grande ampleur et structurée autour de 4 objectifs principaux : rendre les institutions financières plus résilientes ; mettre fin au problème du «too big to fail» ; rendre les marchés de produits dérivés plus sûrs ; transformer le système financier parallèle (shadow banking) en système de financement sain et robuste.

Mais ces réformes ont aussi eu des effets non désirés, le processus réglementaire s’est ralenti, et de nouveaux problèmes sont apparus, dont certains liés à la digitalisation. Il faut notamment trouver un nouvel équilibre dans la réglementation et la supervision de nouveaux acteurs afin de protéger le consommateur et l’investisseur, sans étouffer l’innovation ni sacrifier aux exigences de la lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme.

La remise des Prix du citéco vidéo Challenge se déroulera à l'issue de la conférence

Président de séance

Strauss-Kahn Marc-Olivier (Directeur général, Études et International, Banque de France)

Intervenants :

Couppey-Soubeyran Jézabel (Maître de conférences en économie (Université Paris 1))
Clerc Laurent (Directeur d’étude et d’analyse des risques à l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution)
Lubochinsky Catherine (Professeur de sciences économiques, Université Paris II)
Ferrand Isabelle (Directrice générale adjointe, Crédit mutuel)

Vidéo de la conférence :