Une économie qu’on mesure de moins en moins (Vidéo disponible)

Conférence organisée le 09 nov 2016

La mesure de la réussite d’une économie repose le plus souvent sur le niveau et l’évolution de son PIB.Le problème majeur est d’évaluer les « valeurs ajoutées » - c’est le nom donné aux composants microéconomiques par secteurs du PIB qui en est la somme macroéconomique.
L’ Ubérisation de nombreux secteurs de l’économie et le développement de l’économie collaborative modifient-ils l’appréciation que l’on peut avoir de ces mesures ? Sous-estime-t-on le PIB ?
Très vite on se rend compte qu’il convient de mener une révolution méthodologique. Certains économistes académiques s’y sont attelés. Avec des résultats décevants. L’activité collaborative, ne pèserait que 3,5 milliards de dollars au niveau mondial. Pourquoi un chiffre si symbolique, alors que la capitalisation d’Uber par exemple, est d’une cinquantaine de milliards ?
L’économie numérique englobe les activités économiques et sociales qui sont activées par des plateformes telles que les réseaux internet, mobiles et de capteurs, y compris le commerce électronique. Mais se rajoute-t-elle ou remplace-t-elle des activités traditionnelles ?

Modérateur :

Vittori Jean-Marc (Editorialiste Les Echos)

Intervenants :

Durand Martine (Chef Statisticien et Directrice des statistiques de l'OCDE)
Jany-Catrice Florence (Professeur à l’Université de Lille 1)
Janin Lionel (Directeur adjoint numérique, France Stratégie)
Tavernier Jean-Luc (Directeur général de l’Insee)

Vidéo de la conférence :

Vidéo de la conférence

Intervenants (Fonctions à date de la conférence) :
Intervenants : Martine Durand (Chef Statisticien et Directrice des statistiques de l'OCDE), Lionel Janin (Directeur adjoint numérique, France Stratégie), Florence Jany-Catrice (Professeur à l’Université de Lille 1), Jean-Luc Tavernier (Directeur général de l’Insee) et Jean Marc Vittori (Les Echos).