Que reste-t-il de Keynes dans la macroéconomie moderne ?

par Aurélien Saïdi, Maître de conférences en Sciences économiques à l’université Paris-Nanterre et au laboratoire Economix
Une vidéo présentée par Alexandre Chirat – Maître de conférences en sciences économiques à l’Université Paris-Nanterre et au laboratoire Economix

Plan de la vidéo :
00:00 Introduction
00:59 Keynes, repère pertinent ?
02:24 La critique de Lucas
11:44 Micro-fondation et révolution keynesienne
15:30 Une nouvelle économie keynesienne ?
19:26 Une politique publique keynesienne ?
20:38 Conclusions

Les apports d’Anthony Downs

Dans cette vidéo on découvre pourquoi appliquer l’hypothèse de rationalité à l’analyse des phénomènes politiques ? Les apports d’Anthony Downs

On retrouve :

  • La théorie de l'électeur médian
  • L'ignorance rationnelle et le paradoxe du vote
  • Comment le concept d'incertitude permet de maintenir un modèle démocratique

Vidéo : La rationalité limitée depuis Herbert Simon (AFEP)

Intervenants : Michael Assous (Professeur de sciences économiques, Université Lumière Lyon 2) ; Olivier Favereau (Professeur de sciences économiques Université de Paris Ouest-Nanterre La Défense) ; André Orléan (Directeur de Recherches Émérite au CNRS) et Hélène Tordjman (Maître de conférences (HDR) à la faculté d'économie de l'Université Paris Sorbonne Paris-Nord)

MOOC c'est quoi l'éco : Semaine 2 Comment raisonnent les économistes ? (Pierre-Noël Giraud)

On a vu dans un premier temps comment l'économiste analyse la situation actuelle de l'économie française ; puis on s'est intéressé aux données statistiques qu'il utilise pour étayer ses raisonnements. Ces données sont appelées agrégats car on rassemble des données individuelles dans une grandeur synthétique pour décrire  l'activité économique.