Les banques centrales de crise en crise (vidéo disponible)

Conférence organisée le 09 nov 2011

L'objectif de cette conférence est de permettre aux participants comment ont évolué les fonctions et les missions des banques centrales, en insistant en particulier sur les transformation du rôle de la Banque de France depuis sa création comme banque d'émission régionale jusqu'à son intégration dans l'Eurosystème. Les apprentissages successifs de la politique monétaire, de la régulation bancaire, de l'action de prêteur en dernier ressort et finalement de la régulation financière seront en particulier évoqués, ainsi que les conditions changeantes de la crédibilité et de l'efficacité de ces actions.

Modérateur :

Le Galès Yann (Rédacteur en chef adjoint au service économie du Figaro)

Intervenants :

Monnet Eric (Economiste à la Banque de France et enseignant associé à l’École d’Économie de Paris et l’EHESS)
Scialom Laurence (Professeure des Universités à l’Université Paris Ouest Nanterre la Défense)
Hautcoeur Pierre-Cyrille (Directeur d'études à l'EHESS)

Vidéo de la conférence :

Intervenants : Pierre-Cyrille Hautcoeur (Directeur d'études à l'EHESS), Eric Monnet (Doctorant et enseignant à l’EHESS), Laurence Scialom (Professeure des Universités à l’Université Paris Ouest Nanterre la Défense) et Yann Le Galès (Le Figaro)




Les documents associés à la conférence

Les liens vers des sites ou documents internet associés à cette conférence

"Le CEPREMAP publie en janvier 2012 un nouvel opuscule de Xavier Ragot, professeur associé à l'École d'économie de Paris et chercheur au CNRS, intitulé Les banques centrales dans la tempête. Pour un nouveau mandat de stabilité financière. Cet opuscule explique comment les politiques monétaires accommodantes des banques centrales, et leur trop grande confiance dans l'évaluation des risques par les acteurs financiers, ont contribué à accentuer les déséquilibres financiers avant 2007. Il présente ensuite leur action au coeur de la crise, et leur rôle central dans la fourniture de liquidités (aux marchés et aux Etats) en temps de crise, avant d'en venir à la crise des dettes publiques en Europe. Il montre que la doctrine de l'indépendance opérationnelle des banques vis-à-vis des Etats n'est plus adaptée à un environnement où l'instabilité financière affecte la capacité des États à se financer sur les marchés. La crise de la dette publique dans la zone euro illustre ces difficultés de l'évolution des pratiques des banques centrales. Xavier Ragot plaide alors pour une redéfinition du mandat des banques centrales: au-delà de la maîtrise de l'inflation, elles doivent se préoccuper de la stabilité des marchés financiers." [Présentation ses-ens]