Politiques monétaires, risque de déflation et effets redistributifs (vidéo disponible)

Conférence organisée le 14 oct 2015

La politique monétaire consiste à moduler l’offre de monnaie de manière favoriser la stabilité des prix. Trop de monnaie émise se traduit typiquement par de l’inflation, et pas assez par de la déflation. L’offre de monnaie modifie les taux d’intérêt et les prix d’actif et donc la richesse des agents. Par son effet stabilisant, la politique monétaire influence aussi les risques liés aux fluctuations macroéconomiques comme le niveau d’activité, les profits, le chômage et les salaires. Enfin, évolution du niveau général des prix a des effets redistributifs entre les salariés et entreprises, entre épargnants et emprunteurs.
L’objectif de la session est décrire les différentes dimensions redistributives de la politique monétaire. Un attention particulières sera portée sur les conséquences du maintien des taux d’intérêt à des niveaux très bas par la Banque Centrale Européenne.

Modérateur :

Mojon Benoit (Directeur des études monétaires et financières à la Banque de France )

Intervenants :

Pisani Florence (Economiste, Candriam)
Eyquem Aurélien (Professeur de Sciences économiques à l'Université Lyon 2 et conseiller scientifique au Conseil d'Analyse Économique)
Ragot Xavier (Président de l’OFCE, Directeur CNRS)
Nouen Julien-Pierre (Economiste-Stratégiste (Lazard Frères Gestion) )

Vidéo de la conférence :

Intervenants : Aurélien Eyquem (Professeur de Sciences économiques à l'Université Lyon 2 et conseiller scientifique au Conseil d'Analyse Économique), Julien-Pierre Nouen (Economiste-Stratégiste (Lazard Frères Gestion)),  Florence Pisani (Economiste, Candriam), Xavier Ragot (Président de l’OFCE, Chercheur CNRS) et Benoit Mojon (Banque de France)