Peut-on dépasser la croissance potentielle? (vidéo disponible)

Conférence organisée le 21 nov 2008

L'économie française peut-elle faire durablement mieux que 2% de croissance? En matière de croissance et de retour au plein emploi, la France est en retard par rapport à nombre de ses voisins (2,5% de croissance dans les pays scandinaves, 2,8% dans le pays anglo-saxons). L'analyse des mécanismes de croissance permet de définir des leviers pour dynamiser cette croissance, nécessaire au financement de notre système de solidarité nationale. Le débat permettra de discuter des apports des théories économiques et de leur opérationnalité.

Modérateur :

Lefournier Philippe (Président d’honneur du Club de L’Expansion)

Intervenants :

Cette Gilbert (Professeur d'économie associé à la Faculté de Sciences économiques de l'Université d'Aix-Marseille et Directeur Général Adjoint des Études et des Relations internationales à la Banque de France)
Bouyoux Philippe (Directeur à la direction générale du Trésor et de la politique économique)
Le Duigou Jean-Christophe (Secrétaire de la CGT)
de Boissieu Christian (Professeur à l’Université de Paris I-Panthéon-Sorbonne, Membre du Collège de l’AMF )

Vidéo de la conférence :

Intervenants: Philippe Bouyoux, Gilbert Cette, Olivier Klein, Christian de Boissieu et Philippe Lefournier




Intervenants: Philippe Bouyoux, Gilbert Cette, Christian de Boissieu, Olivier Klein et Philippe Lefournier




Intervenants: Philippe Bouyoux, Gilbert Cette, Christian de Boissieu, Olivier Klein et Philippe Lefournier




Philippe Aghion a enregistré le 19 novembre 2008 à Harvard cette vidéo sur le thème "Quels sont les leviers de la croissance ?" pour l'ouverture de la conférence "Peut-on dépasser la croissance potentielle ?" qui était organisée conjointement par le Conseil d'Analyse Economique (CAE) et la direction générale du Trésor et de la politique économique (DGTPE).




Les documents associés à la conférence

Analyses Economiques, lettre du CAE sur le rapport de Philippe Aghion, Gilbert Cette, Élie Cohen et Jean Pisani-Ferry de novembre 2007

La France croît moins vite que ses voisins: c'est le constat qui sert de point de départ au rapport dont nous présentons un résumé. Y sont identifiées les principales solutions à cette faiblesse de la croissance française, parmi lesquelles une plus forte mobilisation du travail et une augmentation des investissements dans l'éducation et en recherche-développement. 




Gilbert Cette croise perspective historique et projection à l'horizon 2025 pour tenter de dégager les facteurs permettant de réduire l'écart du PIB français par habitant par rapport à celui des États-Unis. En particulier, il identifie comme moyens de rattrapage une mobilisation plus forte de la population en âge de travailler et une amélioration des gains de productivité. Cette dernière peut notamment être obtenue par une meilleure diffusion des TIC et une amélioration des relations de travail.




Philippe Bouyoux présente les effets sur la croissance française d'une augmentation de la concurrence dans le secteur du commerce de détail, prévue par la loi de modernisation de l'économie. Selon lui, grâce aux interactions entre ce secteur et le reste de l'économie, les réformes du commerce de détail devraient créer 140 000 emplois et entraîner une hausse du PIB à long terme de près de 1%. 




Les liens vers des sites ou documents internet associés à cette conférence

Dans le n°2 de la lettre Trésor-Éco parue en novembre 2006, l'auteur s'appuie sur les nouvelles projections de population active de l'Insee pour la France à l'horizon 2050 pour réévaluer la croissance potentielle de l'économie française. Ceci révèle l'impact des hypothèses démographiques sur les scénarios de croissance.




Dans ces notes d'Iéna n°255 du lundi 22 janvier 2007, Pierre Duharcourt montre que le "décrochage" économique de la France et des pays européens par rapport aux Etats-Unis reflète avant tout un déficit de croissance potentielle. Il synthétise alors les recommandations à suivre pour améliorer le potentiel de croissance de l'Europe, en s'appuyant sur un modèle de développement durable et solidaire.